Partager

Comment appliquer la Discipline Positive

Par Rafadam. Actualisé: 16 janvier 2017
Comment appliquer la Discipline Positive

Nous verrons ici comment appliquer la Discipline Positive en famille ou à l'école. Qu'on soit parents ou professeurs, il est bon de s'ouvrir à d'autres manières d'apprendre aux enfants et aux adolescents.

Qu'est ce que la discipline positive ?

La discipline positive considère qu'il n'y a pas de mauvais enfants ou adolescents, seulement de mauvais comportements, et vise à révéler ou renforcer le bon comportement de la personne, sans la réprimander verbalement ou physiquement.

Les éducateurs, parents et professeurs qui appliquent une telle méthode n'en sont pas moins fermes. Ils évitent simplement d'ajouter du stress et de la violence aux interactions difficiles auxquelles ils sont confrontés.

Nous parlerons des techniques de discipline positive : mises ensemble, elles sont bien plus efficaces que la discipline dite négative, dans laquelle l'adulte use de violence en espérant résorber un mauvais comportement.

Notre avis sur la discpline positive

L'image que se fait un enfant ou un ado d'un adulte est décisive : si l'adulte perd ses moyens, qu'il s'énerve ou s'emporte, il perd en crédibilité. Certains jeunes se font alors un malin plaisir à provoquer ces emportements.

En outre un ado ou un enfant difficile n'aime pas se voir réprimandé. Vous même, étant plus jeune, vous n'aimiez pas qu’on vous fasse la leçon.

La discipline positive permet de créer une interaction paisible, constructive et saine entre l'adulte et le mineur. L'éducateur ou le parent qui l’applique ne rabaisse pas le mineur, il le traite comme un adulte en puissance et l'incite à développer le sens des responsabilités.

Comme dit le proverbe : "on récolte ce qu'on sème". Ayez une attitude froide ou mettez-vous en colère, et vous ne ferez que renforcer l’effronterie de l'enfant ou de l'ado. Si au contraire vous restez calme, ouvert au dialogue et que vous témoignez une réelle envie d'aider, alors le mineur s'en rendra compte et son comportement agressif ou irrespectueux finira par s'éteindre, au profit d'une attitude plus ouverte, calme et respectueuse.

La discipline positive avec un adolescent difficile

Nous pensons que cette discipline est particulièrement utile pour gérer un ado difficile. La discipline positive consiste à transmettre des valeurs et des comportements sociaux :

  • Identité et communauté : il faut faire savoir à l'adolescent qu'il appartient à une famille, une classe, un pays et des cercles dans lesquels se forger une identité.
  • Respect et responsabilité : ces communautés l'acceptent pour autant qu'il fait preuve de respect envers ses membres et qu'il y assume ses responsabilités.
  • Participation à la vie de groupe et résolution de problèmes : le parent ou l'éducateur doit faire comprendre à l'adolescent qu'il peut aider les autres et en retirer un sentiment de gratitude propice à son développement personnel.
  • Accomplissement personnel : la discipline positive met l'accent sur les talents de chaque adolescent ; l'adulte aide à révéler les points forts et les pôles d'intérêt du mineur. Une fois identifiés, l'adulte incite l'adolescent à créer et développer ses centres d'intérêts.

Image : illustration d'une réaction parentale inefficace, bien que courante. Montrer l'exemple, être à l'écoute de l'enfant et trouver une solution avec lui (plutôt que réprimander et punir) sont quelques-uns des piliers sur lesquels repose la discipline positive.

Comment appliquer la Discipline Positive - La discipline positive avec un adolescent difficile

La discipline positive en classe et à l'école

La discipline positive consiste aussi à prévenir les conflits entre les élèves. Pour ce faire, il faut comprendre la cause à l'origine d'un comportement irrespectueux ou agressif : la plupart du temps, l'élève réagit mal parce qu'il se sent mal-aimé ou rejeté (au sein de l'école ou dans sa famille).

En tant que professeur, vous pouvez être la personne sur laquelle il pourra compter. Prenez donc l'élève à part pour discuter calmement de sa mauvaise réaction, afin qu'il vous révèle sa version des faits et que vous puissiez en cerner la cause. Bien sûr l'élève ne vous révélera rien si il n'y a pas de climat de confiance : soyez patient et ne l’obligez pas à se confesser ; soyez simplement disponible pour une conversation ultérieure.

Exemples de situations

  • Un enfant vole le jouet de l'autre. La cause à l'oeuvre est l'envie ou la jalousie. Il faut apprendre à l'enfant que ses actes ont une conséquence : si il vole un jouet, il créera un conflit. Si il demande poliment, il pourra peut être l'obtenir. Il faudra alors prendre à part l'autre enfant et lui apprendre à prêter le jouet.
  • Un adolescent vous insulte en classe devant les autres. Pourquoi agit-il ainsi ? Sûrement pour impressionner la galerie, renforcer son image de "gros dur" auprès des autres... en réalité, et sans s'en rendre compte, il avoue son mal-être. Cet élève se sent exister dans le conflit et vous pouvez lui faire comprendre qu'il se détruit en agissant ainsi. Plutôt que de donner une heure de cole ou renvoyer l'élève, dites-lui simplement que vous aimeriez lui parler après la classe. Reprenez votre cour et prenez-le à part une fois la leçon terminée. Demandez lui si il sait pourquoi il agit ainsi et engagez le dialogue à partir de là. Dites-lui que vous êtes là pour lui apprendre des choses qui pourront être utiles ou intéressantes pour lui et le soutenir, y compris si il a des problèmes en dehors de l'école.

En agissant ainsi vous préviendrez les conflits ultérieurs, car vous donnerez de l'attention à un enfant qui n'en a probablement pas ou peu : les résultats, même tardifs, viendront et votre initiative aura valu la peine. L'astuce pour appliquer la discipline positive consiste à voir en chaque élève un enfant à sa charge : agissez avec eux comme s'il s'agissait de l'avenir de vos propres enfants.

Astuce pour illustrer l'esprit de la discipline positive : si vous croyez réellement au potentiel de chaque élève, pourquoi ne pas le faire savoir dans le bulletin ? Plutôt que d'écrire combien l'élève est mauvais et irrespectueux, écrivez que vous croyez à son potentiel et que vous comptez bien le développer. L'effet sera bénéfique, pour vous et l'élève, surtout si l'enfant n'a jamais ou rarement eu de compliments, à l'école ou chez lui. Il y a assez d'échanges violents entre élèves et au sein des familles pour en rajouter.

Les formations en discipline positive

La discipline positive s'enseigne et s'apprend. Il existe en France des formations aux techniques d'enseignement positif. Nous vous renvoyons au site de l'Association Discipline Positive. Les formations durent 3 jours et ont lieu pour l'instant à Paris, Nice ou Lyon. Elles sont ouvertes aux enseignants et aux parents.

Vous pouvez aussi devenir formateur en discipline positive.

Le jeu de cartes et le livre sur la Discipline Positive

Le livre

Le livre de référence, La Discipline Positive, a été écrit par Jane Nelsen et Adrian Garsia. Il existe aussi un jeu de cartes qui regroupe 52 principes pour emporter la méthode avec soi et l'appliquer en cas de situations tendues.

Le jeu de cartes

5 exemples de cartes pour les parents :

  • ENCOURAGER PLUTÔT QUE COMPLIMENTER : si vous faites un compliment (e.g je suis fier de toi) vous renforcez la dépendance de l'enfant à l'adulte. Si vous encouragez (e.g bien joué ! tu dois être fier de toi...), vous centrez l'attention sur l'action, non sur votre approbation, et l'enfant s'évalue lui-même.
  • ÉCOUTER AVANT D'ÊTRE ÉCOUTÉ : un enfant vous écoutera si vous l'écoutez d'abord et qu'il se sait compris. Si vous voulez que l'enfant écoute, montrez l'exemple d'abord.
  • ERREURS : quand l'enfant fait une bêtise, ne vous mettez pas en colère mais profitez-en pour lui apprendre à l'éviter
  • CONTRÔLER SON PROPRE COMPORTEMENT : enseignez en donnant l'exemple, car un enfant ne contrôlera pas son comportement si vous ne contrôlez pas le vôtre (effet miroir), accordez-vous une pause plutôt que d'exploser, respirez ou comptez intérieurement jusqu'à 10 pour faire redescendre la colère, demandez pardon si vous avez commis une erreur : reconnaissez vos tords.
  • LES 3 R : Reconnaître son erreur d'adulte, Réconcilier en demandant pardon, Résoudre le problème avec l'enfant

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Comment appliquer la Discipline Positive, nous vous recommandons de consulter la catégorie Formation.

Écrire un commentaire sur Comment appliquer la Discipline Positive

Qu'avez-vous pensé de notre article?

Comment appliquer la Discipline Positive
1 sur 2
Comment appliquer la Discipline Positive

Retour en haut