Partager

Quelles sont les fautes de français les plus courantes - Top 10

Quelles sont les fautes de français les plus courantes - Top 10
Image: http://www.football.fr/

La langue de Molière est des plus compliquée, sans aucune pitié, les fautes la massacrent, enlevant des M par-ci, oubliant des S par-là, du pléonasme à droite, du contresens à gauche, bref, c’est une véritable hécatombe. Les textos et MSN ont presque réussi à l’achever mais cette dernière est pleine de vie, elle survit comme elle peut, en évoluant vers un monde où on a le droit d’écrire ognon au lieu de oignon. Mais certaines fautes courantes resteront à jamais des fautes et on ne peut pas toujours conter sur l’évolution linguistique pour se sortir de l’embarras. C’est pourquoi sur toutCOMMENT nous avons bien fait nos devoirs et nous sommes prêt pour répondre à la question Quelles sont fautes de français les plus courantes- Top 10.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Comment s'écrivent les nombres en français

Au jour d'aujourd’hui !

Alerte au pléonasme les enfants, alerte au pléonasme ! Pour ceux qui ont la mémoire qui flanche, pour ceux qui ne se souviennent plus très bien, laissez-nous vous remémorer ce qu’est un pléonasme :

"Répétition dans un même énoncé de mots ayant le même sens, soit par maladresse (par exemple descendre en bas), soit dans une intention stylistique (par exemple Je l'ai vu, dis-je, vu, de mes propres yeux, vu [Molière]). (définition du Larousse)"

Ne croyant pas à l’exercice de style dans le cas de au jour d’aujourd’hui, nous pensons qu’il s’agit de maladresse, mais ce n’est rien, ne vous inquiétez pas, vous ne tomberez pas car vous voilà informé et dorénavant vous retombez toujours sur vos pieds.

Quoique ou quoi que ?

Ah ah ! Vous ne savez pas non plus hein ! Découvrons ensemble le pourquoi du comment de cette obscure affaire de quoique ou quoi que. Il semblerait que deux règles plutôt simple puissent nous sortir de l’embarras ! Quel chance, il s’avère que si “quoique” peut être remplacé par la conjonction de subordination “bien que” et bien on écrira le mot tout attaché. Facile non ?

À l’inverse, “quoi que” s’utilise pour dire “quelle que soit la chose que” il sera écrit en deux mots. “Quoi que je fasse je n’y comprends rien à ces règles de grammaire”.

S’avérer vrai !

Alerte au pléonasme les enfants, alerte au pléonasme ! Un petit air de déjà vu non ? Nous ne croyons pas que cette fois-ci vous puissiez avoir la mémoire qui flanche, voilà le second pléonasme le plus célèbre de la langue française, mesdames et messieurs un tonnerre d’applaudissement pour "s'avérer vrai". Nous espérons qu’avec notre article vous ne ferez plus la faute et qu’avec le temps qui passe ce pléonasme sombrera dans l’oubli. Et que les temps de " Il s'avère que c'était vrai" disparaîtront tout doucement dans les songes de l'humanité.

 S’avérer vrai !
Image: https://fr.news.yahoo.com

Second ou deuxième ?

On ne peut utiliser second que si à une course il n’y a que deux coureurs, il y aura de cette façon un premier et un second. Cependant comme ce n’est absolument jamais le cas, il nous faut utiliser le terme deuxième ! Avec toutes ces informations que l’on vous donne vous n’êtes pas prêt de terminer deuxième d’ici tôt ou second si vous n’êtes que deux.

“a” ou “à” ?

La terreur des dictées, le supplice des dissertations, l’insoluble question qui nous tourmente nuit après nuit, faut-il un accent sur ce a là ou non ?

Et pourtant, la règle est si simple lorsqu’on s’en rappelle, on écrira “a” sans accent lorsqu’on a affaire à l’auxiliaire avoir. On mettra un accent lorsqu’il s’agira d’une préposition mais pour plus de simplicité, nous avons un truc que nous sommes prêts à partager avec vous.

Face au moindre doute, confronté à l’incertitude, nous vous conseillons de remplacer le “a” que vous voulez écrire par “avait”.

Exemple 1 : Il a bu toute l’eau ---> “a” est un auxiliaire : Il avait bu toute l’eau.

Exemple 2 : Elle est venue à la rescousse → Accent bien sûr car elle est venue avait la rescousse ne veut absolument rien dire !

"é" ou "er" ?

Conjuguer ou ne pas conjuguer telle est la question. Laissez nous dissiper ce doute et clarifier votre esprit. Afin de savoir si le verbe doit être conjugué ou écrit à l’infinitif nous vous conseillons en toute simplicité de le remplacer par un verbe comme “faire” ou “vendre”.

Exemple: J’ai chanté avec le temps de Léo Ferré → Conjugué car “ J’ai vendre avec le temps de Léo Ferré” n’a absolument aucun sens.

Et dieu sait que Léo Ferré n'est pas avare de figure stylistique mais le bouchon ne peut se permettre d'être poussé trop loin Maurice.

Je vais au docteur !

Chez on l’utilise pour aller chez des personnes, comme le coiffeur, un docteur, vos parents etc…

Alors que “à” et “au” servent uniquement pour parler d’un endroit.

Exemple: Vous allez chez le docteur et au cinéma et non au docteur et chez le cinéma !

Cette erreur classique ne pouvait pas ne pas trouver sa place au sein de notre article quelles sont les fautes de français les plus courantes.

Je vais au docteur !
Image: http://www.zzzen.net

Ils croivent

C’est simple, net et précis, le verbe croiver n’existe pas. Vous trouverez la formulation correcte en conjuguant simplement le verbe croire, ce qui nous donne, ils croient.

Les noms à double consonne

Que celui qui ne sait jamais trompé ou qui n’a jamais douté à l’écriture de apercevoir, commencer ou encore nourrir me jette la première pierre. Heureusement nous avons trouvé un petit moyen mnémotechnique pour vous aider à vous souvenir.

Démonstration :

  • Apercevoir : Je n’aperçois qu’un “p” à apercevoir
  • Chuter : On ne peut chuter d’une fois donc un “T”
  • Nourrir : On mange plusieurs fois, donc deux “R”

Et ainsi de suite, c’est plus clair ? En tout cas pour nous oui !

Continuez votre lecture de notre article sur quelles sont les fautes de français les plus courantes pour en apprendre toujours plus sur notre belle langue.

Tous ou Tout ?

Tous pour un et un pour tous ou tout pour un et un pour tout ?

La première des propositions bien évidemment car l’un n’est que le pluriel de l’autre!

Nous parions que vous ne vous attendiez pas à une réponse aussi facile! Lorsque ce qui suit est au singulier on utilise “tout” et quand ce qui suit est au pluriel on emploie “tous”.

Tous est le masculin pluriel de tout, au féminin cela donne toute et toutes au pluriel.

Et voilà vous savez

Exemple : Tout le temps

Exemple 2: Tous les enfants

C'est la fin de notre article quelles sont les fautes de français les plus courantes - Top 10

Si l'article quelles sont les fautes de français les plus courantes - Top 10 vous a plu, n'hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires ! Si vous connaissez d'autres fautes de français impardonnable faites le nous savoir !

Et comme on est plutôt sympathique, à la rédaction de toutCOMMENT, on vous propose d'autres articles pour les petits doutes qui vous habitent :

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Quelles sont les fautes de français les plus courantes - Top 10, nous vous recommandons de consulter la catégorie Formation.

Écrire un commentaire sur Quelles sont les fautes de français les plus courantes - Top 10

Que vous a semblé cet article ?

Quelles sont les fautes de français les plus courantes - Top 10
Image: http://www.football.fr/
Image: https://fr.news.yahoo.com
Image: http://www.zzzen.net
1 sur 3
Quelles sont les fautes de français les plus courantes - Top 10
Retour en haut