Partager

Comment écrire un bon éditorial

Comment écrire un bon éditorial

Écrire un éditorial est un exercice personnel, qui reflète la vision subjective d'une personne sur un thème concret. Nous vous donnons ici quelques conseils pour écrire un bon éditorial.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Comment écrire un conte pour enfant
Étapes à suivre:
1

Bien se documenter. Par honnêteté intellectuelle vis-à-vis de soi et ses lecteurs, la première chose à faire avant d'écrire un seul mot consiste à se documenter suffisamment sur un sujet. Ne vous exprimez pas pour ne rien dire. Vous devez fonder votre opinion et travailler vos arguments, ce qui demande un certain labeur.

2

Pour écrire un éditorial percutant ayez votre propre style, mais tenez compte de votre lectorat. On n'écrit pas pareil pour un quotidien généraliste de tirage national que pour un magazine de sports ou pour une revue de mode. À chaque publication son type de lecteurs. Certes, mais l'éditorial permet précisément « de sortir des sentiers battus » et laisse plus de liberté à l'auteur.

Indépendamment du style que vous choisirez (plutôt désinvolte ou plutôt sérieux, plutôt analytique ou moins précis), il convient de respecter quelques règles de base.

3

Utilisez adéquatement les ressources littéraires. Cela dépendra fondamentalement du type de public pour lequel vous écrivez, mais un style trop pauvre et simplet peut autant vous nuire qu'un style trop chargé et pédant. Cherchez un équilibre entre les deux et n'abusez pas de la métaphore, de la comparaison, de l'hyperbole, etc.

Cependant, utiliser convenablement ces ressources fera la différence entre un bon texte et une pièce exquise. Mélangez avec soin vos ingrédients et vous obtiendrez un résultat de premier ordre. Si vous en abusez, les invités s'en iront au milieu du repas.

4

Si vous souhaitez écrire un bon éditorial, ajoutez y un peu d'humour, ce qui n'est pas chose facile à l'écrit. Appliquer une petite dose d'ironie ou raconter une histoire hilarante peut faire passer votre texte à la postérité. Mais c'est une option à double tranchant. Vous pourriez aussi vous ridiculiser. De toute manière, vous ne le serez qu'après avoir essayé...

5

Ayez votre propre opinion. Il est facile de suivre la masse, de la caresser son public dans le sens du poil... Si vous voulez mener un réel travail de journaliste, il est fort probable que vous alliez à contre-courant. Mais sachez qu'il existe toujours des gens pour apprécier la différence et soutenir la vérité. Si votre texte a de la valeur, il sera tôt ou tard reconnu.

6

Ne tombez pas dans la provocation. Soutenir une opinion dans l'unique but de nourrir une polémique et de séduire un grand nombre de lecteurs est voué à l'échec sur le long terme. Un bon journaliste se préoccupe d'abord de la vérité : il veut informer. L'écriture doit être en soi une gratification. Nul besoin de l'approbation des uns et des autres. Seule une argumentation solide et un point de vue rénovateur comptent.

7

Ne cessez jamais de lire. Presse, livres, réseaux sociaux, revues, quotidiens digitaux...écoutez la radio, regardez la télévision, allez au cinéma. Aucun média ne doit vous échapper. Si vous voulez trouver l'inspiration, faire des associations, réagir et interagir, vous devrez vous abreuver de l'opinion du monde. Écoutez ce qui ce dit et lire ce qui s'écrit : vous détecterez alors une niche dans laquelle vous engouffrez et faire mouche. Prenez du recul sur tout ce que vous lisez. Mettez toutes les idées à l'épreuve. Soyez curieux de tout (ou presque) et ne cessez jamais de nourrir votre matière grise.

8

Soyez critique vis-à-vis de vous-même, autant que vous pourriez l'être vis-à-vis des autres. Vous pouvez largement anticiper les remarques qu'on pourrait vous faire. Demandez-vous si votre article est impactant, ou s'il est au contraire creux. Reformulez vos phrases jusqu'à ce qu'elles sonnent justes. L'écriture est une musique et le fond sans la forme n'aura aucun impact durable. L'argument ne suffit pas, encore faut-il émouvoir. Prenez du recul avec vos premiers jets d'encre et réajustez, peaufinez, modifiez, corrigez, épurez, effacez...recommencez si nécessaire. À force d'exercer votre jugement critique, vous saurez quand le texte aura atteint sa maturité.

9

N'oubliez pas qu'il s'agit d'un éditorial : vous y donnez votre opinion subjective. Soyez prêt à entendre des critiques. Si elles sont constructives, tenez-en compte. L'écriture fige l'opinion, mais le monde est en changement permanent : pas étonnant que certains articles puissent devenir obsolètes...

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Comment écrire un bon éditorial, nous vous recommandons de consulter la catégorie Formation.

Écrire un commentaire sur Comment écrire un bon éditorial

Qu'avez-vous pensé de notre article?
2 commentaires
Valorisation :
lehadouey
la plè
Valorisation :
Mbaïdedji
Très didactique comme article. Merci
cvbn
il ne m'a pas servit !!!! MERCI

Comment écrire un bon éditorial
Comment écrire un bon éditorial

Retour en haut