Partager

Comment être optimiste et avoir des pensées positives

Par Rafadam. Actualisé: 16 janvier 2017
Comment être optimiste et avoir des pensées positives

Comment font tous ces gens optimistes pour avoir plus de pensées positives que négatives? Mystère pour certains. Évidence pour d'autres. Mais les chercheurs en psychologie positive explique cela de mieux en mieux. Le pessimisme est source de maux constants. En broyant du noir, on ne prend pas les bonnes décisions ou l'on reste dans une indécision qui n'améliore rien. Voir le verre à moitié plein paraît impossible à certains, mais il s'agit avant tout d'une nouvelle habitude à prendre.

La difficulté consiste à se défaire d'une mauvaise habitude assez répandue : celle qui consiste à ruminer son passé, avec son lot d'erreurs et d'échecs, et à commenter les problèmes plutôt que de les résoudre. Si vous êtes plutôt optimiste de nature, mais que vous doutez ces derniers temps, cet article vous sera utile.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Comment être plus sociable
Étapes à suivre:
1

Le monde conspire contre moi. Il s'agit là d'une idée arbitraire et non fondée, source d'aigreur et de frustration. Nous rejetons la faute sur les autres et les circonstances, incapables que nous sommes d'affronter notre problème et de prendre nos responsabilités.

On a recours à cette échappatoire par facilité ou par lâcheté. Si nous avons pu, sans raison aucune, nous mettre le monde à dos, il est possible d'inverser la tendance. Pourquoi le monde serait-il nécessairement source d'ennuis ? Ne peut-il pas être plein de ressources et propice à l'épanouissement personnel ?

2

Le passé n'est plus et le futur n'est pas. Quant au présent, il est là, disponible et à portée de main. Une déception ou une mauvaise expérience ne constituent pas une fatalité à laquelle nous serions condamnés. Il faut pouvoir se débarrasser de la peur, si besoin avec l'aide d'un spécialiste (surtout dans les cas où l'expérience a été traumatisante). Notre futur est avant tout constitué par la perception qu'on a de ces expériences et non par les expériences en elles-mêmes.

Pourquoi ne pas faire de cet instant présent, une source de joie ou du moins de relaxation ? Pour ce faire, rien de plus simple qu'un bon livre, une escapade dans la nature, une rencontre entre bons amis (des amis positifs !), un nouveau projet qui vous tient à cœur...

3

Dans la vie, rien n'est à craindre, tout est à comprendre*. Nous devons aller au-delà des souffrances (peurs, échecs, traumas, désillusions...) dont nous craignons qu'elles se reproduisent. Distinguons les maux dont nous avons souffert de notre propre destinée. Arrêtons un instant de ressasser nos regrets et nos remords, juste un court instant, et prenons de la hauteur pour relativiser.

Pour agir avec optimisme sur le présent et préparer un meilleur avenir, malgré un passé plein d’embûches, voyons-nous comme un facteur déterminant et influant sur le cours des événements.

Nous ne sommes pas faits de nos souffrances : nous devenons ce à quoi nous pensons, et la perception de ces souffrances en fait partie. Pour rester positif, tirons leçon et parti de ces souffrances, par la seul force de la pensée. Votre esprit est un outil précieux, capable de générer des pensées aussi négatives que bienfaisantes. À vous de penser positif !

Pensons à nos erreurs et échecs comme des coups d'essai, des brouillons, des entraînements, tous nécessaires au futur succès qui nous attend au prochain tournant. Et si nous essuyons un nouvel échec, c'est que ce n'était pas le moment, mais qu'on a quand même progressé ou appris quelque chose. Et qu'on s'est malgré tout rapproché du but.

Apprenons des erreurs, prenons une nouvelle décision avec les risques qu'elle comporte, évaluons de nouveau la situation, rectifions le tir au besoin, recommençons tout depuis zéro si nécessaire... La clef pour penser positif sur le long terme réside dans l'état d'esprit suivant : au lieu de se focaliser désespérément sur l'objectif à atteindre, constatons le chemin parcouru, voyons à quel point nous nous sommes rapprochés du but !

L'optimisme, c'est aussi une façon positive de voir et d'apprécier le chemin en train d'être parcouru, malgré les obstacles et l'adversité.

* citation de Marie Curie, prix Nobel de Chimie et prix Nobel de la paix

Comment être optimiste et avoir des pensées positives - Étape 3
4

Tout ira bien, même si ça va mal. Pour penser positif, il faut se mentir un peu à soi-même, se dire que tout ira bien. En réalité, ce n'est pas se mentir tout à fait, sinon être persuadé qu'on trouvera toujours une solution, que quelqu'un sera là pour nous aider, que les circonstances tourneront en notre faveur, tôt ou tard.

Astuces divers pour y arriver :

  • s'efforcer de sourire à chaque petite chose de la vie, aussi dérisoire soit-elle : un rayon de soleil, un bon thé, un sommeil bien mérité, une discussion sympathique avec quelqu'un, voir l'autre rire, s'émouvoir du bonheur des autres... Bref, être reconnaissant d'être ici et maintenant. Ni plus, ni moins. Exercice simple et anodin, que certains trouveront ridicule et candide, mais dont les bienfaits sont prodigieux et durables. Quant au rire, les bienfaits sont décidément sans nombre !
  • écrire sa phrase motivante : il existe des centaines de messages optimistes, écrits avec l'intention de nous motiver ; mais nos propres mots sont les seuls à nous persuader d'être et de rester positif. Qu'est-ce qui vous motive, vous donne une raison d'avancer, vous redonne espoir ? Trouvez ces mots qui vous réconfortent.
  • sélectionner l'information qu'on met dans sa tête : les infos qu'on trouve à la TV et sur le net sont trop souvent subjectives, mal documentées et d'un pessimisme qui frôle le nihilisme. Elles sont parfois dépourvues d'intérêt journalistique (le pessimisme faisant vendre, certains n'hésitent pas à en faire leur pain quotidien). Aussi faut-il les éviter ou du moins chercher des informations inspirantes, énergisantes et joyeuses.
  • Quand les pensées noires nous assaillent, tentons de les remplacer par des pensées positives. À chaque problème sa solution, à chaque préoccupation sa pensée rassurante. Devant chaque idée pessimiste, le cerveau est capable de répliquer en générant une idée rassurante.
5

La vie est si courte. À force de trop penser à ce qu'on n'a pas, à ce qu'on aurait pu faire et à quel point le monde des hommes va mal, on en oublie de vivre. Le temps passe sans se préoccuper de notre état d'âme. La vie vaut vraiment d'être vécue quand on la voit sous l'angle d'un optimiste : on y voit les bonnes choses et on est même capable d'avoir un impact sur le monde, ce qui n'est pas le cas d'un pessimiste, passif de tout, juste bon à se lamenter et à commenter le malheur du monde.

Pour être positif, faisons une liste des bienfaits de l'optimisme. Rappelons-nous aussi que les optimistes jouissent de la vie et changent le monde.

Certains trouvent une raison d'être optimisme en dédramatisant la vie : après tout, la vie peut être un jeu, source d'amusement, et rien ne vaut la peine qu'on désespère tout à fait. Un optimiste est capable de se ressourcer avec des petits rien : il prend volontairement conscience des petits bonheurs qui l'entourent et rechargent ainsi les batteries. Pour vous ménager, pourquoi ne pas s'offrir un bon massage ou une thalassothérapie, tester le bain turc ou encore le sauna...

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

Comment être optimiste et avoir des pensées positives - Étape 5
6

Donner. Pour se convaincre de penser positif, il suffit de faire une bonne action et de constater l'impact positif qu'elle engendre. S'ensuit un sentiment de plénitude. L'idéal serait de mettre l'un de vos talents ou une compétence particulière au service des autres.

Entourez-vous d'optimistes, qui ont l'habitude de donner leur temps et leur énergie (parfois leur argent), mais allez aussi vers les pessimistes, pour voir à quel point le pessimisme est néfaste et pour les aider : redonner l'espoir à un pessimiste est gratifiant et réconforte votre propre optimisme. Ce n'est pas une tâche facile, aussi mieux vaut-il être bien préparé.

7

Le juste milieu. Le problème c'est l'extrême. Autrement dit, qui va piano va sano et qui va sano va lontano. La modération est synonyme d'optimisme : modération dans son jugement, dans son alimentation, dans ses pratiques... Si nous voulons penser positif, nous devrons éviter les résolutions drastiques qui jamais ne sont tenues : "à partir d'aujourd'hui, je n'irai plus jamais...", "dès demain, je serai toujours..."

Il est normal d'avoir des hauts et des bas. L'important, c'est de ne sombrer dans aucun des deux extrêmes : hystérie ou dépression. La voie du milieu semble être la bonne, celle qui permet de garder un certain niveau d’optimisme.

8

Prendre soin de soi. Une mauvaise alimentation, un sommeil déplorable et le sédentarisme auront raison de nous, à coup sûr. En période difficile plus qu'à un autre moment, il faut :

  • manger des fruits et des légumes (pas pour abuser de vins et de viandes rouges)
  • boire régulièrement (testez l'eau citronnée à jeun)
  • dormir au moins 6 heures par jour (sauf exception)
  • pratiquer une activité physique.

Difficile d'être positif à long terme quand on est insomniaque, qu'on mange gras et vite tous les jours, sans jamais faire de sport, sans jamais sourire ou donner un coup de main aux autres... Commençons par prendre soin de nous et l'optimisme devrait suivre.

"Je vis de mon désir de vivre" Miguel de Cervantès

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Comment être optimiste et avoir des pensées positives, nous vous recommandons de consulter la catégorie Formation.

Écrire un commentaire sur Comment être optimiste et avoir des pensées positives

Qu'avez-vous pensé de notre article?

Comment être optimiste et avoir des pensées positives
1 sur 3
Comment être optimiste et avoir des pensées positives

Retour en haut