Partager

Qu'est-ce que l'inconscient ?

Par Rafadam. Actualisé: 16 janvier 2017
Qu'est-ce que l'inconscient ?

L'inconscient est une notion de psychanalyse : Freud, qui qualifiait l'inconscient de boîte noire, a étudié les rêves et les lapsus, pensant qu'ils donnaient accès à notre inconscient. Mais qu'est-ce que l'inconscient au juste ? À quoi sert-il ? Les dernières recherches en neurobiologies et en psychologie de l'inconscient lèvent une part du mystère. Mais qu'on le cerne mieux ne signifie pas qu'on ne soit totalement maître dans sa propre maison, pour reprendre les mots du père de la psychanalyse.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Qu'est-ce que la conscience ?

Une définition de l'inconscient

L'inconscient se compose de in et conscient : étymologiquement, il veut dire "sans le savoir". L'inconscient, qui est l'objet d'étude de la psychanalyse et d'autres sciences cognitives, regroupe donc tout ce qui n'est pas à portée de notre conscience, mais qui pourrait un jour resurgir. L'inconscient, c'est l'ensemble des vérités refoulées par le moi, car incompatibles avec les valeurs morales qu'on doit respecter.

À quoi sert l'inconscient ?

Peu importe qu'on le perçoive comme une source de malheurs ou de bonheurs, l'inconscient renferme la vérité sur vous : la question est de savoir si vous aurez envie de l'écouter. Parfois il surgit dans crier garde et vous réalisez que vous vous mentiez à vous même. L'inconscient est le miroir de l'âme, il détient la connaissance inconsciente et la sagesse.

Ce que cache l'inconscient

L'inconscient est un réservoir illimité qui accueille tout ce que vous refoulerez, comme un grenier sans bornes, où l'on entrepose l'inavouable, l'impensable, l'infaisable :

  • pulsions en tout genre, positives ou négatives
  • souvenirs traumatisants
  • désirs et fantasmes
  • angoisses et peurs
  • sentiments positifs ou négatifs : bienveillance, gratitude, culpabilité, honte, ...

Les manifestations de l'inconscient

L'inconscient se manifeste quand la conscience (la raison et la volonté) lâche prise, dans des moments de sommeil, de fatigue ou encore de lachée prise, quand nous flânons et rêvons éveillé :

  • Les instincts et les volontés inconscientes de pouvoir
  • Les oublis et les actes manqués à répétition (échecs successifs, par exemple dans les relations amoureuses)
  • Les lapsus
  • Les rêves et les flaneries : les histoires que nous nous racontont, les escapades imaginaires, notre mythologie personnelle, nos chimères, nos plans sur la comète etc.
  • État d'hypnose et états de conscience modifiés
  • Maladies psychosomatiques et des douleurs physiques : conflit dans l'inconscient, par exemple après une dispute, dans laquelle les mots, de la même manière qu'un coup physique, laissent une trace et génère la douleur

L'origine ancienne de l'inconcient

Les auteurs du Talmud évoquaient déjà un savoir absolu et caché, présent en chacun de nous. Platon développera une théorie selon laquelle la connaissance est en nous et ne resurgit à la surface de notre conscience que par bouts de souvenirs. Spinoza parlera plus tard des causes inconscientes qui forgent le destin d'un individu. Nietzche a développé des idées avant-gardistes sur la conscience (il parle de terra incognita), si bien qu'on le considère comme un précurseur de la psychanalyse. Au fil de l'histoire, l'inconscient a été nommé de bien des façons : c'est en réalité un concept ancien.

Le concept d'inconscient aujourd'hui

Critiques de la psychanalyse de l'inconscient

La psychanalyse fait l'objet de nombreuses critiques.

Michel Onfray, dans Crépuscule d'une idole, critique l'idée freudienne selon laquelle l'inconscient apparaît avec les premiers élans incestueux et oedipiens. Jung pensait d'ailleurs au contraire que l'inconscient n'est pas acquis, mais inné, c'est à dire que nous en sommes doté dès la naissance.

De nos jours, de nombreuses techniques psychothérapeutiques disent se passer du conceot d'inconscient pour soigner et guérir.

L'inconscient et le cerveau

Les neurologues ont découvert 3 zones à l'oeuvre dans les processus inconscients :

  • les structures limbiques, là où se développe les émotions
  • les zones associatives du cortex où se lient les idées et les mots entre eux
  • les aires sensorielles

L'inconscient n'a pas donc une place attitrée dans le cerveau. Il fait intervenir plusieurs zones à la fois, comme la conscience. On peut penser que l'inconscient n'est qu'un niveau plus profond de conscience.

L'inconscient du corps

L'esprit n'est pas le seul siège de l'inconscient. Il existe un inconscient cognitif qui ne fait qu'un avec le corps : tous les gestes que nous accomplissons au quotidien (taper sur un clavier, se brosser les dents, nettoyer la vaisselle à la main...) sont le fruit d'un automatisme corporel.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Qu'est-ce que l'inconscient ?, nous vous recommandons de consulter la catégorie Études universitaires.

Écrire un commentaire sur Qu'est-ce que l'inconscient ?

Qu'avez-vous pensé de notre article?
4 commentaires
LANDRY
Article intéressant nonobstant quelques surprenantes fautes d'orthographe !!!
Daniella
Super ces articles très abordables et concis
Valorisation :
OLI84
L'inconscient représente encore une sorte de "continent" mystérieux pour nous, il nous fascine et nous conduit à nous questionner sur l'origine exacte de nos attitudes, de nos pensées... En tous cas merci pour ce bon article, utile et bien synthétisé.
Bernard Jolicoeur
Je m inter este beaucoup à la notion de l inconscient qui crée la polémique depuis des décennie

Qu'est-ce que l'inconscient ?
Qu'est-ce que l'inconscient ?

Retour en haut