Partager

Quelle est la morale de L'Écume des jours de Boris Vian

 
Par Rafadam. Actualisé: 18 janvier 2017
Quelle est la morale de L'Écume des jours de Boris Vian

Découvrez ici la morale de L'Écume des jours (1947), un roman qui ne connaîtra pas tout de suite le succès qu'espérait l'auteur, Boris Vian. Il faudra attendre les années 60 pour que le roman soit reconnu à sa juste valeur, tant par le grand public que les critiques.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Résumé de "L'Écume des jours" de Boris Vian

Contexte historique

Le roman se situe dans le Paris d'après guerre, période d'espoir, de renouveau, de fête, où les jeunes ont envie de bousculer les conventions et profiter de la vie. Anarchiste, cynique de la rive gauche, Boris Vian donne son point de vue sur la France d'après-guerre :

  • La police abrutie et pleine de zèle, juste bonne à frapper
  • L'Église absurde
  • La médecine des incompétents
  • Le fordisme et le travail aliénant
  • Le milieu prétentieux des intellectuels parisiens, dont le chef de file est Jean-Sol Partre, représenté en pacha à dos d'éléphants, idolâtré à Saint-Germain des Prés par une foule d'imbéciles qui ne remettent jamais en cause sa philosophie.

Le style littéraire de Boris Vian

L'Écume des jours est un roman poétique, plein d'inventions extravagantes : le pianocktail qui transforme les notes en cocktails, les dialogues syntaxiquement incorrects... Boris Vian se réclamait d'Alfred Jarry et de sa Patahysique, qui mettait le réel et l'imaginaire sur un même plan. Ce style léger et original tranche avec le message de fond, tragique et pessimiste.

La morale de l'Écume des jours

L'histoire de Colin et Chloé est celle de deux adolescents qui rentrent de plein fouet dans la crue réalité : la fin est tragique, car tous deux sont inadaptés au monde des adultes, plus promptes à idéaliser et rêver la vie que d'assumer le mariage, le travail, les responsabilités du quotidien et la mort qui emporte tout, même leur amour.

Boris Vian met en scène le choc entre une enfance où tout est merveille et une réalité dénouée de poésie, sans pitié. Le passage suivant éclaire sur la signification du titre :

À l'endroit où les fleuves se jettent dans la mer il se forme une barre difficile à franchir et de grands remous écumeux où dansent les épaves. Entre la nuit du dehors et la lumière de la lampe, les souvenirs refluaient de l'obscurité, se heurtaient à la clarté et, tantôt immergés, tantôt apparents, montraient leurs ventres blancs et leurs dos argentés.

Là où Colin et Chloé se jettent dans le monde, se forme une barre difficile à franchir et de grands remous écumeux où dansent les souvenirs heureux de l'enfance. Entre la nuit de la vie d'adulte et la lumière de la lampe de l'enfant, les souvenirs refluaient de l'obscurité, se heurtaient à la clarté de la dure réalité. Voici une interprétation possible du titre : l'écume que forme Colin et Chloé en se jetant, maladroitement ou au péril de leur vie, dans le monde.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Quelle est la morale de L'Écume des jours de Boris Vian, nous vous recommandons de consulter la catégorie Formation.

Écrire un commentaire sur Quelle est la morale de L'Écume des jours de Boris Vian

Qu'avez-vous pensé de notre article?

Quelle est la morale de L'Écume des jours de Boris Vian
Quelle est la morale de L'Écume des jours de Boris Vian

Retour en haut