Partager

Comment est mort Socrate

Par Antoine Decrouy. Actualisé: 7 novembre 2017
Comment est mort Socrate
Image: https://commons.wikimedia.org

Socrate, un père de la philosophie maître du non moins célèbre Platon, athénien de renom, Némésis de Nietzsche est mort en 399 avant J-C. Socrate n’a laissé aucun écrit mais des témoignages indirect ont permis de le rendre immortel. Passant les siècles sans prendre une ride, il est une des influences majeures de la philosophie moderne, ses deux disciples Platon (connu pour le mythe de la caverne) et Xénophon ont énormément contribué à sa légende en le mettant en oeuvre dans leurs écrits respectifs. Si la philosophie vous intéresse, nous vous invitons à découvrir notre article sur l'origine de la philosophie

Mais nous ne nous attarderons pas trop sur sa pensée ou sur sa vie, ce qui nous intéressera dans cet article de toutCOMMENT est le procès qui entraînera sa mort.

Chez toutCOMMENT il nous paraît important de commencer cet article en vous donnant du contexte. C’est pourquoi vous aurez la joie de découvrir en première partie une mini biographie de la vie de Socrate qui vous fera glisser vers une seconde partie qui sera essentiellement basée sur une tentative de vous donner ce que l'on appelle du contexte historique.

Ne vous inquiétez pas, nous finirons éventuellement par répondre à la question tant attendue comment est mort Socrate.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Courte biographie de Socrate (470 - 399 av. J.C)

Qui est Socrate

Hum, hum, bien, commençons, Socrate est le fils d’un tailleur de pierre et d’une sage femme, il est né à Athènes au siècle de Périclès aussi connu comme étant le V ème siècle avant J-C. Sa jeunesse reste dans un brouillard difficile à dissiper, ce que l’on voit avec certitude est qu’il a eut un enfant de sa femme Xanthippe et peut-être deux autres issus d’un second mariage. Athénien et fier de l’être, il a participé à la guerre contre Sparte lors de la guerre du Péloponnèse, combats durant lesquels il sauva la vie de Xénophon (son futur disciple). Socrate n’est pas beau, il est même laid, ce qui scandalise les athéniens pour qui la beauté physique est synonyme de beauté morale.

Au fur et à mesure de son petit bonhomme de chemin, il acquiert ce que l’on appelle l’art de la dialectique (art de la discussion et de l’argumentation en vue de démontrer, réfuter et convaincre). Il refuse tout signe ostentatoire de richesse et vit modestement, pieds nu et vêtu d’un manteau usé par le temps il consacre sa vie et son énergie à éduquer les gens de façon gratuite. Distribuant sa philosophie à l’agora (un des lieux les plus importants à cette époque, c'est la place du marché) et dans les lieux publics, il pense que sa mission sur terre est d’éduquer les hommes car il pense que l’ignorance est source d’injustice. Son enseignement est exclusivement oral et il ne laissera ainsi aucun écrit derrière lui. Sa philosophie est fondée sur la discussion, il accouche les esprits (la maïeutique) dans le but que ses interlocuteurs puisse découvrir la véritable connaissance qu’ils portent en eux. En jouant de l’ironie comme un virtuose, il pose des questions à n’en plus finir afin de laisser ses interlocuteurs s’enfermer dans leurs propres contradictions. Il veut amener ses interlocuteurs à prendre conscience d’eux-même, d'où sa devise plus que célèbre, “Connais-toi toi même”. Il veut éveiller l’autocritique qui sommeille en nous afin de libérer nos esprits. Pour mieux comprendre sa manière d’approcher les choses nous vous invitons à écouter les chroniques de Guillaume Meurice qui a une approche similaire lors qu’il va poser ses questions aux personnes dans la rue.

Pour des informations plus détaillées sur la vie de Socrate, nous vous redirigeons vers ce lien : Courte biographie de Socrate.

Maintenant que nous vous avons expliqué rapidement Qui est Socrate, nous allons maintenant vous commenter le contexte historique de l'époque.

Comment est mort Socrate - Qui est Socrate
Image: http://www.maisondelaradio.fr

Contexte historique

Afin de comprendre un événement, il est essentiel d’essayer d'en saisir le contexte historique l’englobant. Même si au V ème siècle avant J-C, Athènes est considéré comme la cité la plus puissante du monde, la guerre contre Sparte se termine en un fracas total, Athènes a perdu la totalité de son empire maritime et un quart de ses citoyens. Ainsi elle connaît une importante crise politique et financière, quand la guerre se finit on en est à remettre en cause le régime démocratique. Par trois fois, des personnes ont essayé de remettre en place un système oligarchique, bien qu’ils n’y soient pas arrivé cela vous permet de comprendre que la crise n’était pas factice. Pour tout fracas, un bouc-émissaire est nécessaire, cette fois-ci, les sophistes montèrent sur le banc des accusés. On brûla leurs écrits et Socrate a été injustement mis dans le même sac.

Après cette rapide introduction au contexte historique, nous allons maintenant parler du Procès de Socrate et ainsi comprendre comment est mort Socrate.

Comment est mort Socrate - Contexte historique
Image: http://www.chroniquesdugrandjeu.com/

Procès de Socrate

399 avant J-C à Athènes est sur le banc des accusés Socrate. Il est accusé par un citoyen, Mélétos qui est supporté par deux autres citoyens, Anytos et Lycon, tous les trois l’accusent de “Corrompre la jeunesse et ne pas croire aux dieux qu’honore la cité mais de croire en d’autres choses, des affaires de démons d’un nouveau genre.”

Le père de la philosophie risque l’exil et peut être même la mort, c’est à lui de se défendre une fois que ses accusateurs ont fini leurs plaidoiries. Il choisira de se défendre en tant que philosophe et non en tant qu’orateur. Il ne compte pas s’adresser aux sentiments mais bien bien à leurs raisons et sa parole ne sera pas habile mais véridique. Il croit en la parole vrai, sans subterfuge ni déguisement, il est convaincu qu’il existe chez chaque humain une oreille sensible à la vérité.

Mais comment se déroule un procès à Athènes à cette époque ?

Un procès de Athènes se compose de 501 jurés, tous citoyens de la cité d’Athènes. Il se déroule en quatre étapes :

  1. Dans un premier temps, les jurés écoutent les plaidoiries des deux parties opposées : Celle des accusateurs suivie par celle de l’accusé. Elles sont généralement prononcé directement par les intéressés mais il n’est pas rare d’assister à la plaidoirie d’un “Logographe” (qui n’est rien d’autre que l’avocat de l’époque).
  2. Par la suite, les jurés délibèrent et votent pour décider de la culpabilité ou non de l’accusé.
  3. Si l’accusé est trouvé coupable par une majorité des jurés, une troisième étape voit le jour, l'accusation et l’accusé proposent chacun leur tour une peine.
  4. On finit le procès par un nouveau vote des jurés, qui tiennent entre leurs mains la sentence final que le coupable aura à subir.

La défense de Socrate :

Il ne commence pas sa plaidoirie en répondant à Mélétos, il s’attaque aux on-dits qui courant sur lui depuis des années ont fini par lui faire mal. Il pense, qu’ils sont à l’origine de ce procès et désire crever l'abcès contre ces accusations de l’ombre car anonyme et partout, avec des on-dits on ne peut pas avoir une discussion claire et nette et il déplore l’anonymat de la foule : “Il me faut tout bonnement me battre contre des sortes d’ombres en prononçant ma défense, et réfuter l’adversaire sans que personne ne me réponde.”

La rumeur l’accuse de ne pas être très respectueux des usages collectifs lorsqu’il s’agit de la religion.

Chose faite, il dirige son verbe à son accusateur direct, Mélétos, il l’interroge directement et montre les incohérences de ses accusations : Comment Mélétos peut-il s’inquiéter de la corruption de la jeunesse si lui même reste indifférent à la question éducative ? Comment peut-il affirmer que Socrate est athée tout en prétendant qu’il croit aux démons, qui ne sont au final que des enfants de dieux? Le jugement du procès Socratique est sans appel, Mélétos se contredit dans son acte d’accusation : “ Il est clair pour moi que cet homme se contredit lui même dans son acte d’accusation.”

Il conclut sa plaidoirie : “ C’est cela qui me fera condamner, si vraiment je suis condamné : non pas Mélétos ni Anytos, mais la calomnie et l’envie du grand nombre, qui ont déjà fait condamner beaucoup d’autres hommes de bien et qui, je pense, en feront condamner encore ; il n’y a pas à craindre que cela s’arrête à moi.”

Sa condamnation :

À trente voix près, Socrate est jugé coupable, il est coutume que lorsque le vote est aussi serré ce soit la peine de l’accusé qui soit choisie. Socrate n’a donc rien à craindre, Mélétos exige la mort, si Socrate propose une peine convenable il en sortira vivant.

Cependant l’excentrique philosophe n’est jamais là où on l’attend, que va-t-il proposer ?

: “ Qu’est-ce donc qui convient à un homme pauvre et bienfaisant, qui a besoin de loisir pour vous exhorter? Il n’y a rien, Athéniens, qui convienne autant à un pareil homme que d’être nourri au Prytanñee - beaucoup plus, en tout cas, qu’à tel ou tel parmi vous qui a été vainqueur aux Jeux Olympiques grâce à un cheval, ou à un attelage à deux ou quatre chevaux : car si celui-ci vous procure l’apparence du bonheur, je vous en offre, moi la réalité ; lui n’a aucun besoin d’être nourri, mais moi, j’en ai besoin.”

Socrate comme peine, propose donc d’être nourri au Prytanée, mais qu’est ce que cela signifie ? C’est une récompense accordée à ses plus valeureux membres : un repas quotidien dans les lieux les plus symboliques d’Athènes, le Prytanée est le lieu du feu sacré où déjeunent les prytanes (50 citoyens dirigeant le conseil). Socrate ne veut pas de peine et exige une récompense, on peut le voir comme un pied de nez aux jurés qui viennent de le déclarer coupable. Socrate ne pense pas avoir commis d’injustice mais nous pouvons interpréter cette requête comme prise de position face à l’ennemi commun, la mort. Il ne la craint pas. Face à cette proposition des plus culottés, les jurés le condamne à mort, c’en était couru d’avance, tellement, que l’on est en droit de se demander, si Socrate au final, ne s’est pas tout bonnement suicidé ?

Des amis de Socrate ont essayé de le faire fuir de sa geôle, il refusa en fier citoyen et s’est soumis à sa sentence, il boit la ciguë tout en accueillant, on l’imagine, la mort comme une bonne amie.

Comment est mort Socrate - Procès de Socrate
Image: https://en.wikipedia.org

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Comment est mort Socrate, nous vous recommandons de consulter la catégorie Études universitaires.

Écrire un commentaire sur Comment est mort Socrate

Qu'avez-vous pensé de notre article?
1 commentaire
Delembi Nassour Kargue
Commentaire La mort de socrate a témoingné sa compétence,son engagement et a prouvée egalement son courage,bonne colaboration avec certains de ses collégue,:un artist n'a jamais mouri pour toujours.

Comment est mort Socrate
Image: https://commons.wikimedia.org
Image: http://www.maisondelaradio.fr
Image: http://www.chroniquesdugrandjeu.com/
Image: https://en.wikipedia.org
1 sur 4
Comment est mort Socrate

Retour en haut