Partager

Courte biographie de Jacques Brel - À découvrir vite !

 
Par Antoine Decrouy. Actualisé: 1 mars 2018
Courte biographie de Jacques Brel - À découvrir vite !
Image: http://www.linternaute.com

L’homme aux multiples visages, aux multiples carrières, aux multiples femmes et aux multiples chansons n’est autre que le grand Jacques Brel. Un talent immense, une sensibilité à fleur de peau, quel défi des plus difficiles d'honorer sa mémoire, de rendre grâce à sa vie, en un résumé biographique. Mais svp, ne nous quittez pas, ne nous quittez, car nous vous offrirons des perles de pluie, venues de pays où il ne pleut pas.

Et les promesses, nous ne les faisons pas à moitié à la rédaction de toutCOMMENT et c’est avec entrain et enthousiasme que nous avons décidé de lui rendre hommage ; en vous composant un texte afin de vous offrir une Courte biographie de Jacques Brel.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Courte biographie de Diderot (1713 - 1784)

Sa jeunesse

Jacques Romain Georges Brel est né à Schaerbeek ville de ce plat pays qui est le sien le 8 avril 1929 et est mort le 9 octobre 1978 à Bobigny. C’est un enfant issu d’une famille catholique flamande d’industriels.

Enfant, il ne développe pas de grand intérêt pour l’école à part bien sûr, pour les cours de français. Dès son plus jeune âge il est bringuebalé entre scoutisme et collège catholique mais dès 15 ans, il écrit de long poème, fortement influencé par les livres de Jack London et Jules Vernes, il s'essaye aussi à l'écriture des nouvelles ne craignant pas ces gens là. Dès 16 ans, il crée une troupe de théâtre avec des amis à lui, pour laquelle il écrit lui même les pièces.

Son père finit par le faire entrer dans la cartonnerie familiale “Vanneste&Brel”, travail pour lequel il n’éprouve aucun plaisir et qu’il fera pendant 6 ans (1947-1953), à ce sujet, il dira “mon père m’a encartonné”. 6 ans lui auront suffit, il songe à une reconversion, pour lui trois options se dégagent, éleveur de poule, cordonnier ou bien chanteur. Pour notre plus grand plaisir, c’est sa sensibilité qui a eut le dernier mot, et c'est vers la chanson qu'il s'est dirigé.

Sa décision prise, il n’arrête plus d’écrire, n’importe où, à n’importe quelle heure, il griffonne, nourrissant sa passion qui grandit dans son cœur de dragon. Fou de musique classique, il commence à composer ses propres chansons tout seul, sur le piano familiale. Le 1er juin 1950 il épouse Thérèse Michelsen qu’il surnomme “Miche” avec qui un an plus tard le 6 décembre 1951 il aura sa première fille, Chantal. En 1952, il écrit et compose ses premières chansons qu’il chante à sa famille et dans des cabarets bruxellois. Déjà à l’époque, il fait preuve de lyrisme et de puissance vocale, mais il n’a pas encore réellement réussi à rompre avec son éducation religieuse qui teint ses textes.

Poursuivez votre lecture de notre courte biographie de Jacques Brel, et découvrez tout sur son incroyable carrière !

Courte biographie de Jacques Brel - À découvrir vite ! - Sa jeunesse
Image: http://blog.culture31.com

Sa carrière

Au premier temps de la Valse

Il sort son premier disque maquette en 1953, c’est un 78 tours qu’il envoie en France à Jacques Canetti qui est chargé de découvrir les jeunes talents. Il est de suite emballé et demande à Brel de le rejoindre à Paris. Il nommera ainsi sa deuxième fille née en 1953 après son immigration, “France”. Canetti fera preuve d’une fidélité à toute épreuve et ne le laissera jamais tomber, il le soutient de ses débuts jusqu’à 1962.

Au deuxième temps de la Valse :

Les trois baudets a été le bar dans lequel Brel a pour la première fois a brûlé les planches, en 1954 il intègre le ciné Massacre, endroit dans lequel ont débuté Boris Vian et Jean Yanne. Les débuts n’ont pas été facile pour Jacques Brel, afin de gagner trois sous il donne des cours de guitare, n’a pas de loge et doit se changer derrière le bar. Après une représentation Bruno Coquatix (directeur de salle de spectacle) le remarque et lui propose de venir discuter d’un prochain spectacle mais il ne se sent pas encore prêt à affronter une si grande salle.

Une Valse à trois temps

En 1954 après une rencontre avec le chef d’orchestre Jacques Hélian Brel lui présente une de ses chansons “Il peut pleuvoir”, le chef d’orchestre touché par cette chanson l'interprète avec son orchestre. Et c’est ainsi qu’un des premiers airs du grand Jacques touchera les oreilles des français. Et le tempo commença à s'accélérer, Jacques Brel est de plus en plus programmé aux côtés de grands artistes de l’époque tels que Catherine sauvage (qui devient sa maîtresse), Philippe Clay ou encore Dario Moreno.

Une Valse à quatre temps

Mais la vie comme la valse a tendance a changé de tempo et ce dernier s'accélère lorsqu’il rencontre le pianiste François Raubet qui deviendra son arrangeur musical et qui sera l’orchestre qui l’accompagnera durant toute sa carrière de chanteur. François Raubet est alors toujours étudiant au conservatoire, désireux de finir ses études et d'obtenir son diplôme, il se fait remplacer par un autre étudiant du conservatoire Gérard Jouannest qui compose pour Brel 35 de ses chansons. Les deux se partageront ainsi la tâche, Jouannest est son principal accompagnateurs sur scène quant à Raubet, il est son principal orchestrateur. Ils lui resteront toujours fidèle virevoltant avec lui aussi bien sur scène et en coulisse. Brel a enfin son public, il rencontre le succès qu’il lui avait posé un lapin pendant de longues années. En 1957 il sort son second 33 tours pour lequel il reçoit le prix de l’académie Charles-Cros.

Une Valse à mille temps

Sa troisième fille Isabelle pointe le bout de son nez en 1958. L’année suivante, les tubes s’enchaînent aussi vite que ses concerts, plus de spectacles que de jours dans l’année et que de secondes dans une minute. Il continue ainsi, jusqu’en 1966 et c’est lors d’un concert à Laon que se produit ce qu’il l’a fait arrêté la scène, il s’aperçoit que machinalement il a doublé un couplet. En tant qu’artiste honnête, il refuse de “tricher” face à son public en perdant ce qui a fait de lui l’artiste qu’il est aujourd’hui, sa spontanéité et son authenticité et c’est ainsi que petit à petit, il se retira de la scène et son dernier concert a été à Roubaix en 1967.

Courte biographie de Jacques Brel - À découvrir vite ! - Sa carrière
Image: https://www.babelio.com

Jacques Brel : ses films

L’arrêt de la scène ne rime pas pour autant avec inactivité pour le créatif Brel qui tombe en amour pour le 7 ème art, sans oublier la chanson car quant on a que l'amour, pour unique raison, pour unique chanson, l'on ne peut l'abandonner.

Dès 1967 il joue dans son premier long métrage “Les risques du métier” du réalisateur André Cayatte. En 1968 parait l’album J’arrive dont certaines chansons sont filmées en studio ou sur plateaux de télévisions. En octobre de la même année, il crée la version française de l’homme de la mancha dans laquelle il interprète Don quichotte au côté de Dario Moreno qui se glisse dans le personnage mythique de Sancho Pança. Le spectacle doit être présenté à Paris en décembre 1968 cependant Moreno meurt d’une hémorragie cérébrale avant le décollage de son avion. Robert Manuel reprendra le rôle pour le spectacle de Brel.

Au début de 1969 Jacques Brel interprète Mon oncle Benjamin dans le film d’Édouard Molinaro dont il compose la musique avec son compère de toujours François Rauber. Sa carrière d’acteur est loin de s’arrêter, il tourne encore plusieurs films et en réalise même deux, Franz en 1971 dans lequel il partage l’affiche avec Barbara. En 1973 il sort “Le Far West” qui ne rencontre absolument pas le succès escompté.

Si vous êtes fans de Jacques Brel nous vous recommandons une interview qu’il a donné au micro de Jacques Chancel pour son émission Radioscopie, une interview qui vous permettra de découvrir Brel dans le détail, dans l'émotion de sa voix et la beauté de ses mots.

Pour son dernier rôle au cinéma, il incarne à merveille le rôle récurrent de Francis Veber, François Pignon. Dans ce film l’emmerdeur, il joue au côté du non moins célèbre Lino Ventura qui incarne le tueur à gage “ Monsieur Milan”.

Courte biographie de Jacques Brel - À découvrir vite ! - Jacques Brel : ses films
Image: http://www.parismatch.com/

La fin de sa vie

En 1974 il tombe malade, fumeur invétéré, amoureux de la vie, il décide de partir avec sa fille France et Maddhy Bamy danseuse et acteuse française, compagne de Brel) à bord d’un voilier qu’il vient juste d’acheter pour réaliser un tour du monde en trois ans. Lors de son escale aux Marquises trop malade, il se voit dans l'obligation d'abandonner le projet et décide de se retirer dans ce lieu sauvage où personne ne le connaît.

Avec son amante Maddhy ils achètent un bimoteur baptisé JOJO (souvenir de son vieil ami défunt). il se convertit en pilote privé pour rendre service aux habitants de l’île. Dans cette maison avec des tas de fenêtres, avec presque pas de murs, on espère qu'il y a fait bon être et que Frida, celle qui est belle comme un soleil y a porté ses affaires.

En 1977 en dépit de sa maladie il revient à Paris pour enregistrer son dernier 33 tours, mais il n’y reste que le temps de l’enregistrement et rentre au Marquise le plus vite possible. Dès juillet 1979 son cancer des poumons s’aggrave il est ramené en France où il meurt d’une embolie pulmonaire.

Brassens qui surnommait Jacques, l'abbé Brel, a eut une des plus belles phrases concernant son ami :

"Il faut nous aimer sur terre, il faut nous aimer vivants, ne crois pas au cimetière, il faut nous aimer avant"

Adieu l'artiste ! Valse dans l'au-delà et sache que tes chansons nous accompagnerons toujours.

Jacques Brel ses 16 plus belles chansons

  1. Ces gens-là
  2. Ne me quitte pas
  3. La valse à Mille temps
  4. Quand on a que l’amour
  5. Mathilde
  6. La chanson de Jacky
  7. Vesoul
  8. Amsterdam
  9. Au suivant
  10. Les bourgeois
  11. Je suis un soir d’été
  12. Les bonbons
  13. Voir un ami
  14. Le diable
  15. Le plat pays
  16. Les vieux

C'est une courte biographie de Jacques Brel mais l'amour que nous portons à ses chansons est éternelle.

L’immense succès de Jacques Brel se propagera dans le monde entier et il influencera énormément d’artistes divers et variés. Des artistes tels que David Bowie qui a repris Amsterdam, Scott Walker qui a repris Amsterdam et Mathilde, Marc Almon avec ses versions de Amsterdam et et Jacky. Mais encore le groupe Goodbye Mr. Mackenzie avec leur reprise de Amsterdam et Alex Harvey qui s’essaya à la chanson “ Au suivant “ qui traduit par Next.

Amsterdam, chanson des plus reprises, chant unificateurs pour tous les amants de la musique française et bien plus, car dans le port d'Amsterdam il y' a les marins qui chantent hanté par les rêves de la dernière chanson, AU SUIVANT !

Notre Courte biographie de Jacques Brel se finit ainsi, nous avons fait de notre mieux pour rendre hommage à l'homme, au poète, à l'artiste, mais une biographie ne sera jamais suffisante pour bien le connaître, le mieux qu'il vous reste à faire, c'est de vous plonger dans ses chansons.

Image: https://www.sandiegoreader.com

Si cet Courte biographie de Jacques Brel vous a plu, nous voulons vous proposer d'autres résumés, pas de vies mais de livres cette fois !

  1. Résumé de Phèdre de Racine
  2. Résumé de Tartuffe de Molière
  3. Résumé de Bel ami de Maupassant

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Courte biographie de Jacques Brel - À découvrir vite !, nous vous recommandons de consulter la catégorie Formation.

Écrire un commentaire sur Courte biographie de Jacques Brel - À découvrir vite !

Qu'avez-vous pensé de notre article?

Courte biographie de Jacques Brel - À découvrir vite !
Image: http://www.linternaute.com
Image: http://blog.culture31.com
Image: https://www.babelio.com
Image: http://www.parismatch.com/
Image: https://www.sandiegoreader.com
1 sur 5
Courte biographie de Jacques Brel - À découvrir vite !

Retour en haut