Partager

Écriture inclusive - Définition, règles et exemples

Écriture inclusive - Définition, règles et exemples

"On ne nait pas femme, on le devient." Simone de Beauvoir.

Le déterminisme est un aspect fondamental de la pensée de Simone de Beauvoir, en suivant ce cheminement de pensée, il est tout aussi juste de dire qu'on ne nait pas machiste, mais qu'on le devient. Pourquoi sommes-nous tous machistes ? Parce que notre société est ainsi et que nous ne sommes que le produit des structures qui nous entourent, ce qui inclut bien évidemment le langage. A l'image de la règle grammaticale "le masculin l'emporte toujours sur le féminin", on se rend facilement compte que notre langue est inégalitaire, ainsi, comment avoir une société égalitaire si notre langage ne l'est pas ?

Prise de conscience faite, face à ce mur qui se dresse devant nous, nous nous demandons, que faire ? C'est là que l'écriture inclusive rentre en jeu, à la mi-temps, elle est décisive et, si elle est bien employée, elle peut permettre de renverser la vapeur. Vous voulez connaître la définition de l'écriture inclusive ? vous demandez à saisir cette nouvelle grammaire ? vous voulez savoir pourquoi l'écriture inclusive est si importante ? vous souhaitez connaître les règles de l'écriture inclusive ? Cet article Écriture inclusive - Définition, règles et exemples de toutCOMMENT est ainsi fait pour vous, nous espérons qu'il vous plaira et apportera les réponses à vos multiples questions.

Bonne lecture !

Cela pourrait aussi vous intéresser : Conte merveilleux - définition et exemples

Définition d'écriture inclusive

L'écriture inclusive, tout le monde en parle, tout le monde se dispute, mais combien savent vraiment de quoi il s'agit ? Si vous êtes arrivé·e·s sur notre site, c'est que le sujet vous intéresse, c'est pourquoi nous allons commencer par vous proposer une définition d'écriture inclusive. Cette définition a été trouvée sur le site motscles.net.

Définition d'écriture inclusive

"Ensemble d'attentions graphiques et syntaxiques permettant d'assurer une égalité des représentations entre les femmes et les hommes."

Qu'est-ce que c'est l'écriture inclusive ?

Grâce à la définition précédente, on peut commencer à comprendre tout doucement ce qu'est l'écriture inclusive. Mais, avant de commencer à étudier cette définition et afin d'en saisir l'essence, nous allons faire un petit détour afin de vous expliquer pourquoi est-ce que, selon nous, l'écriture inclusive est si importante.

Qu'est-ce que le langage ?

Le langage est, outre un outil qu'on utilise pour communiquer entre humains, notre manière de saisir le monde qui nous entoure. Nous sommes entouré·e·s de signes que nous employons constamment ; qu'est-ce qu'un signe ? Selon Ferdinand de Saussure, un signe linguistique (unité d'expression du langage) est la somme d'un signifié (concept) et d'un signifiant (image acoustique). Pour simplifier notre explication un signe est un mot qui est chargé d'un concept et d'une image acoustique, mais en quoi est-ce important vis-à-vis du langage ? Le langage est donc une multitude de signes utilisés pour percevoir, comprendre et interpréter le monde qui nous entoure. Antoine de Saint Exupéry appuie cette définition dans son magnifique livre Terre des Hommes :

"Pour saisir le monde aujourd’hui, nous usons d’un langage qui fut établi pour le monde d’hier. Et la vie du passé nous semble mieux répondre à notre nature, pour la seule raison qu’elle répond mieux à notre langage"

Selon Antoine de Saint Exupéry, si nous ne sommes pas capables de comprendre le monde d'aujourd'hui, c'est parce que notre langage est un ensemble de signes du passé, ce qui le rend inadapté à la compréhension de notre société actuelle. Il est l'écho d'un temps déchu que nous manipulons quotidiennement. A son emploi, une nostalgie du passée s'empare de nous, nous empêchant d'embrasser les soubresauts et les changements apportés par l'incertitude du futur. Le langage est donc une sorte de clé qui nous permet de déverrouiller les portes de notre compréhension mais, quand une nouvelle serrure est installée, ne doit-on pas aller chez le serrurier afin de faire faire un double ?

C'est bien pour cette raison que, ensemble, nous vous proposons d'ouvrir cette nouvelle porte afin d'affiner votre langage et, in fine, votre compréhension du monde, en incluant à votre rédaction les techniques d'écriture inclusive. Faites évoluer votre langage et ouvrez la porte de la grammaire du futur d'un bon coup de pied ferme !

Dans cet article, on parle de question rhétorique !

Pourquoi utiliser l'écriture inclusive ?

Une société qui regarde en arrière est une société vouée à trébucher, une langue qui refuse d'évoluer en s'agrippant aux dogmes anciens et dépassés est une langue qui se risque de ne plus être à l'hauteur des attentes, des demandes et des défis d'une société en constante évolution technologique, sociétale et environnementale.

Quels sont les enjeux de l'écriture inclusive en français ?

Avant toute chose, il convient de dire que d'un point de vue grammaticale, en français, c'est le masculin qui l'emporte sur le féminin.

Qu'est-ce que cette règle grammaticale implique ?

Comme nous l'avons vu dans l'encadré précédent, le langage représente les clés qui nous permettent de comprendre notre monde, et pour changer notre monde, notre langage devra aussi le faire. Comment rêver d'une société où il n'y a plus de rapport de domination des hommes sur les femmes si dans l'ADN de notre langage le masculin l'emporte sur le féminin ? En 2020, l'heure est venue d'avoir une société égalitaire entre les femmes et les hommes et, en plus de toutes les luttes qui s'organisent autour de la brèche salariale, des féminicides, du harcèlement de rue, des viols, etc...(malheureusement) notre langage, porte d'entrée de notre compréhension du monde, doit s'adapter afin de participer à cette révolution.

Pourquoi utiliser l'écriture inclusive ?

C'est là que rentre en jeu l'écriture inclusive qui, comme son nom l'indique, a pour but d'inclure par le biais du langage tous les genres, orientations sexuelles, ethnies, différences physiques et visions du monde. C'est une manière d'écrire qu'on pourrait qualifier de tendre car elle a pour objectif de ne laisser personne en marge de son discours et d'inclure celles et ceux qui ont été rendu·e·s invisibles par notre société qui, malheureusement, fonctionne sur des mécanismes d'oppression. De plus, s'exprimer en écriture inclusive est une petite révolution intellectuelle. Pour finir, employer l'écriture inclusive vous permet de toucher un plus grand nombre de personnes lorsque vous rédigez un texte quel qu'il soit, sa réception sera donc accentuée et si vous travaillez dans le marketing, le journalisme, la publicité, vos mots sont destinés à l'ensemble de la population et ils ne devraient exclure personne dans sa syntaxe même.

Comme nous avons pu le voir, les bienfaits de l'emploie de l'écriture inclusive sont nombreux et maintenant que vous êtes convaincu·e·s de son utilisation, on est sûr que vous vous demandez comment l'utiliser, c'est pas vrai ? Voyons-le de suite !

Envie d'en apprendre plus à propos des métaphores ? C'est par ici : Métaphore - définition et exemple

Écriture inclusive - Définition, règles et exemples - Pourquoi utiliser l'écriture inclusive ?

Règles de l'écriture inclusive

Selon "Les Salopettes", association féministe de l'ENS de Lyon, le site Diversgenres et le manuel d'écriture inclusive de Mots-clés, voici les règles principales qui se dressent comme étant les pierres angulaires de la constitution d'un texte rédigé à l'aide de l'écriture inclusive, voyons-les de suite :

  1. Il faut commencer par féminiser les métiers, fonctions et titres, n'ayez plus peur d'écrire Docteure, Madame la professeure, une chercheuse, une maîtresse de conférence, etc...
  2. Ne plus mettre une majuscule dite "de prestige" au mot "Homme" (pour désigner l'ensemble des êtres humains) et favoriser l'emploie de "les humains". Dans la déclaration universelle des droits de l'homme, le mot homme était utilisé afin d'exclure les femmes de ces dits droits universels.
  3. Ne plus utiliser les "ils" généraux pour faire référence à un groupe composé de femmes et d'hommes. Favorisez l'utilisation de la mention par ordre alphabétique des termes, c'est-à-dire, au lieu de dire, ils font de la peinture, plutôt dire, par ordre alphabétique : "elles et ils font de la peinture". Dans ce cas, l'accord se réalise avec le sujet le plus proche du dernier mot, exemple : Les hommes et les femmes de ce groupe sont mignonnes.
  4. Ne pas hésitez pas à dédoubler les termes, par exemple, au lieu de dire "Les étudiants vont devoir acheter le livre de Simone de Beauvoir", plutôt dire : "Les étudiantes et les étudiants vont devoir acheter le livre de Simone de Beauvoir". Lorsque vous dédoublez des termes, toujours mettre le féminin en premier et ensuite le masculin, accorder avec le dernier terme, donc le masculin.
  5. Afin de ne pas alourdir la lecture de votre texte, si vous ne souhaitez pas dédoubler les termes, vous pouvez mettre un point milieu, une apostrophe, un tiret ou un point. Exemple : La lecteur·rice ; La lecteur-ice ; La lecteur.ice ; La lecteur'ice. Vous pouvez aussi la majuscule, exemple : comprisE. La manière la plus utilisée reste pour le moment le point milieu que vous pouvez insérer en tapant Alt + 250 : "·". C'est ce qu'on appelle les accords épicènes. Quant aux articles indéfinis, il est recommandé d'utiliser les mêmes techniques, c'est-à-dire : le·la sportif·ve ou le sportif ou la sportive. Selon l'Unil, il vaut tout de même privilégier l'utilisation du point milieu et éviter le point, l'apostrophe, la majuscule ou le tiret.
  6. Pour rédiger un texte en écriture inclusive, vous pouvez également miser sur le remplacement de certains mots par ce qu'on appelle des mots épicènes. Qu'est-ce qu'un mot épicène ? Un mot épicène est un mot qui ne changera pas selon l'accord féminin ou masculin. Exemple : au lieu d'écrire les étudiants écrire plutôt les élèves, au lieu d'écrire le rédacteur ou la rédactrice plutôt utiliser le terme journaliste.
  7. Ont été créés des nouveaux pronoms afin d'inclure et de toucher le plus de personne possible dans un texte, ces pronoms sont : celleux (celles et ceux), iel ou illes (il ou/et elle), ielles (ils ou/et elles), iels, elleux (elles et eux).
  8. Il est également possible de miser sur des nouveaux types d'accords : l'accord majoritaire et l'accord de proximité. L'accord majoritaire a pour but d'accorder selon le genre qui est le plus représenté dans la phrase ; exemple : les filles et le garçon sont belles (et non beau). L'accord de proximité, quant à lui, a pour but d'accorder selon le genre du mot le plus proche ; exemple : le garçon et les filles sont belles.
  9. Pour conclure, il existe toutefois un petit bémol à faire à tout ce que nous venons de voir ; qu'en est-il des personnes qui ne s'identifient ni comme femme ni comme homme ? C'est en se posant cette intéressante question qu'on aborde ce qu'on appelle la grammaire queer. Au lieu d'utiliser les techniques expliquées précédemment (dédoublement, le point milieu, l'apostrophe, etc...) on utilisera plutôt des jonctions de termes ; par exemple : ni auteur·e ni auteur et autrice, mais plutôt auterice). Ce type de grammaire est à utiliser pour les personnes dites non binaires, c'est-à-dire pour celles qui ne s'identifient ni comme masculin ni comme féminin.

Il existe de nombreuses autres manières de rédiger un texte en écriture inclusive, si vous nous lisez et que vous avez des critiques quant à notre contenu, nous vous invitons à nous laisser un commentaire et nous actualiserons avec plaisir notre article afin qu'il soit le plus inclusif possible. Passons maintenant à des exemples d'écriture inclusive.

Connaissez-vous le conte merveilleux ? On vous dit tout à son propos : conte merveilleux - définition et exemple.

Écriture inclusive - Définition, règles et exemples - Règles de l'écriture inclusive

Exemples d'écriture inclusive

Voyons quelques exemples d'écriture inclusive :

  • La professeure invite tous les élèves à rendre leur exposé le 18 juin 2021.
  • L'auterice viendra donner une conférence.
  • La présidente de l'assemblée se représentera l'année qui vient.
  • L'article numéro de la Déclaration universelle des droits des humains explique que tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits.
  • Les étudiantes et les étudiants sont convoqués à 16 h sous le préau.
  • Les journalistes ont mené une incroyable enquête.
  • Celleux qui veulent venir, qu'ielles me le disent !

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Écriture inclusive - Définition, règles et exemples, nous vous recommandons de consulter la catégorie Formation.

Références
  1. Définition écriture inclusive. Consulté le 22/09/2020 et disponible sur : https://www.motscles.net/ecriture-inclusive
  2. Manuel d'écriture inclusive. Consulté le 22/09/2020 et disponible sur : https://www.univ-tlse3.fr/medias/fichier/manuel-decriture_1482308453426-pdf
  3. Petit guide pratique de l'écriture inclusive. Consulté le 22/09/2020 et disponible sur : https://lessalopettes.wordpress.com/2017/09/27/petit-guide-pratique-de-lecriture-inclusive/
  4. Règle de grammaire neutre et inclusive. Consulté le 22/09/2020 et disponible sur : https://divergenres.org/regles-de-grammaire-neutre-et-inclusive/
  5. Les mots de l'égalité. Consulté le 22/09/2020 et disponible sur : https://www.unil.ch/egalite/files/live/sites/egalite/files/Egalite_UNIL/Publications%20et%20liens/Guide_mots_egalite_2018.pdf

Écrire un commentaire sur Écriture inclusive - Définition, règles et exemples

Qu'avez-vous pensé de notre article?
1 commentaire
Valorisation :
Gaëlle
Merci ! C’est très intéressant mais du coup essentiellement tourné vers le genre non ?

Écriture inclusive - Définition, règles et exemples
1 sur 3
Écriture inclusive - Définition, règles et exemples

Retour en haut