Partager

On écrit g ou gu

 
Par Céline Ona. Actualisé: 8 mai 2017
On écrit g ou gu

La maîtrise du français et de son orthographe peut paraître complexe car elle comporte de nombreuses exceptions et règles qui peuvent pour la plupart, sembler arbitraires et saugrenues. Prenons l'exemple qui nous concerne dans cet article, doit-on écrire g ou gu ? Pourquoi y a-t-il des mots qui ont le même son et qui pourtant présentent deux orthographes distinctes? ToutCOMMENT comme à son habitude, va vous livrer les clés pour comprendre l'origine et la signification de ces deux graphies, et bien sûr des trucs et astuces pour que vous ne soyez plus démunis lorsque vous devez rédiger un texte. Continuez de nous lire et vous saurez pourquoi et quand on écrit g ou gu.

Cela pourrait aussi vous intéresser : On écrit "si il" ou "s'il" ?
Étapes à suivre:
1

Dans un premier temps, il est important de faire un point sur les voyelles de la langue française qui vont entraîner le choix que vous devrez faire entre g ou gu. Les voyelles en français sont au nombre de 6 (a, e, i, o, u, y) et peuvent être séparées en deux groupes, les voyelles dites fortes et les voyelles dites faibles.

A : Voyelle forte

E : Voyelle faible

I : Voyelle faible

O : Voyelle forte

U : Voyelle forte

Y : Voyelle faible

Nous aurons donc une groupe de voyelles fortes : a, o et u

Et un groupe de voyelles faibles : e, i et y.

Il est primordial que vous ayez acquis cette notion pour aller plus en avant dans la compréhension du choix qui s'opère entre g ou gu.

2

Pour quoi dit-on que certaines voyelles sont fortes, et qu'est-ce que cela change ?

Commençons avec des exemples, regardons attentivement les mots suivants :

A : Garçon, garder, rengaine

O : Gourde, gosier, bégonia

U : Déguster, Gustave, réguler

Nous pouvons voir dans tous ces exemples que ces voyelles fortes sont toutes précédées par la consonne "g" uniquement. Lorsque le "g" est devant ces voyelles, il n'a pas besoin d'une autre lettre pour faire le son /g/ comme dans garçon.

On écrit g ou gu - Étape 2
3

Pourquoi dit-on que certaines voyelles sont faibles et qu'est-ce que cela change ?

Encore une fois, prenons quelques exemples et regardons attentivement les mots suivants :

E : Guêpe, guerre, guépard

I : Anguille, guillemet, Guillaume

Y : Guy.

Nous pouvons constater que tous ces mots ont le même son que par exemple dans le mot garçon. Or, comme ces voyelles sont dites faibles, nous avons besoin de mettre un "u" après le "g" afin d'obtenir ce son. Sans quoi, nous aurions le son "j".

Observons plutôt les mots suivants et regardons la différence :

E : Gérer, gestation, berger

I : girafe, garagiste, registre

Y : Egypte, gypse, gymnastique.

Tous ces mots s'écrivent de la même manière, sans "u" après le "g". Et que pouvons-nous constater ? Nous voyons que ces mots se prononcent de la même manière que s'ils étaient écrits avec un "j".

Voilà, pourquoi, si le mot que vous souhaitez écrire contient le son /g/ et s'écrit avec une voyelle faible, vous devrez l'écrire "gu".

On écrit g ou gu - Étape 3
4

Pour résumer

  • Nous avons vous qu'il existe deux groupes de voyelles, les voyelles fortes : a,o,u et les voyelles faibles : e, i, y.
  • Nous avons vu que devant les voyelles fortes, on écrit "g" tout seul comme dans le mot garçon.
  • Nous avons vu que devant les voyelles faibles, on écrit "gu" pour obtenir le son /g/ comme dans guêpe.
  • Nous avons vu que devant les voyelles faibles, on écrit "g" tout seul si on veut obtenir le son /j/ comme dans le mot gel.
On écrit g ou gu - Étape 4

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à On écrit g ou gu, nous vous recommandons de consulter la catégorie Formation.

Écrire un commentaire sur On écrit g ou gu

Que vous a semblé cet article ?

On écrit g ou gu
1 sur 4
On écrit g ou gu

Retour en haut