Partager

Quelle est la morale de "La Vie devant soi" de Romain Gary

 
Par Rafadam. Actualisé: 26 janvier 2017
Quelle est la morale de "La Vie devant soi" de Romain Gary

Découvrez ici la morale que l'on tirer de La Vie devant soi (1975), roman de Romain Gary, signé Émile Ajar, prix Goncourt l'année de sa publication. L'auteur avait déjà reçu ce prix en 1956 pour Les Racines du ciel. On ne fera le rapprochement entre Romain Gary et Émile Ajar qu'à la mort de l'auteur.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Résumé de La Vie Devant Soi de Romain Gary

Contexte historique et artistique

Romain Gary, pris d'une fièvre artistique, écrit quelques 600 pages en une semaine. Une semaine pour écrire un chef-d'oeuvre couronné par le prix Goncourt. Le manuscrit révèle bien cette inspiration quasi divine qui l'a guidée : il y écrit à la va-vite des phrases longues et pleines de ratures, comme une course contre la montre : il faut pouvoir tout dire et il faut aller vite pour ne rien perdre.

Le style de Romain Gary

Le style est parlé et simple : il peut d'abord perturber le lecteur, malgré toute sa clarté. Mais c'est pour la bonne cause, car cela colle au langage de Momo, qui, il faut l'avouer, a des expressions aussi drôles qu'émouvantes. On s'attache à lui et à Madame Rosa, personne autour de laquelle tout gravite.

Plus d'un million d'exemplaires seront vendus de La Vie devant soi.

Le morale du roman

La morale du roman n'est pas explicite et elle repose sur l'émotion que Romain Gary arrrive à transmettre. Cette émotion repose sur les portraits de deux personnages et de l'amour presque inconditionnel qu'¡ls se vouent, un amour d'autant plus émouvant qu'il rapproche deux mondes éloignés: un jeune arabe de 14 ans et une vieille juive de plus de 70 ans.

Le récit est centré sur Madame Rosa, son passé, ses peurs et enfin son inéluctable mort. Le narrateur est Momo. Momo a la vie devant lui mais Madame Rosa l'a derrière elle : c'est la mort qu'elle a devant elle. Mais en assistant à la mort de Madame Rosa, Momo fait, en plein dans l'enfance, l'expérience de la mort.

L'émotion vient aussi de la confession que Romain Gary nous fait, au travers de ses deux personnages, de ses propres peurs : lui qui est entre deux âges, entre le jeune Momo et la vieille Madame Rosa. Les thèmes de la vieillesse et de la mort sont universels, ainsi que la peur qu'il suscite : peur de l'inconnu, attachement à la vie, peur de la maladie qui dans la vieillesse vous ôte le goût de vivre...

Extrait de La Vie devant soi :

Je suis resté un bon moment avec lui en laissant passer le temps, celui qui va lentement et qui n'est pas français. Monsieur Hamil m'avait souvent dit que le temps vient lentement du désert avec ses caravanes de chameaux et qu'il n'était pas pressé car il transportait l'éternité. Mais c'est toujours plus joli quand on le raconte que lorsqu'on le regarde sur le visage d'une vieille personne qui se fait voler chaque jour un peu plus et si vous voulez mon avis, le temps, c'est du côté des voleurs qu'il faut le chercher.

Extrait de La Vie devant soi

Je suis resté un bon moment avec lui en laissant passer le temps, celui qui va lentement et qui n'est pas français. Monsieur Hamil m'avait souvent dit que le temps vient lentement du désert avec ses caravanes de chameaux et qu'il n'était pas pressé car il transportait l'éternité. Mais c'est toujours plus joli quand on le raconte que lorsqu'on le regarde sur le visage d'une vieille personne qui se fait voler chaque jour un peu plus et si vous voulez mon avis, le temps, c'est du côté des voleurs qu'il faut le chercher.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Quelle est la morale de "La Vie devant soi" de Romain Gary, nous vous recommandons de consulter la catégorie Formation.

Écrire un commentaire sur Quelle est la morale de "La Vie devant soi" de Romain Gary

Que vous a semblé cet article ?

Quelle est la morale de "La Vie devant soi" de Romain Gary
Quelle est la morale de "La Vie devant soi" de Romain Gary

Retour en haut