menu
Partager

Stoïcisme - Définition, principes et exemples

 
Par Blandine Vicent, Traductrice. 1 juin 2022
Stoïcisme - Définition, principes et exemples

Tout au long de l'histoire, diverses doctrines philosophiques ont été développées dans le monde entier. Nombre d'entre eux aident les gens à trouver le sens de la vie, la voie à suivre ou le chemin du bonheur. En ce sens, le stoïcisme est un bon exemple : une philosophie présente dans la société depuis plus de 2 000 ans et appliquée à une époque récente en raison de son approche pratique.

Le stoïcisme n'est pas seulement une philosophie de vie, mais il tente également d'apporter des réponses aux différents problèmes rencontrés par l'humanité. Il est donc nécessaire de connaître ses origines et les grandes figures historiques qui la représentent. Pour tout savoir sur le stoïcisme, sa définition, ses principes et ses exemples de la vie quotidienne, chez toutCOMMENT, nous vous recommandons de poursuivre la lecture de cet article.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Comment les pyramides d'Égypte ont été construites

Définition du stoïcisme

Le stoïcisme est une philosophie qui tente de donner un chemin, une trajectoire ou une direction à la vie humaine. Il s'agit d'une doctrine qui fournit des outils concrets pour surmonter l'adversité et accroître le bonheur.

Dans sa définition, le stoïcisme est également considéré comme un type de système d'exploitation mental qui, en fonction de la situation actuelle, aide à déterminer comment agir pour atteindre ses objectifs et maintenir le calme en période de chaos.

Origine du stoïcisme

Le stoïcisme a été fondé en 300 avant Jésus-Christ par Zénon de Kition. C'était un marchand né à Chypre dont le navire a fait naufrage près de la côte grecque lors d'un de ses voyages. À cause de ce naufrage, il a perdu de précieuses marchandises et a failli perdre la vie, mais il a finalement pu atteindre Athènes, où il s'est intéressé à la philosophie.

Zeno a étudié auprès d'une grande variété de professeurs et a absorbé les connaissances de différents courants philosophiques, prenant les meilleurs aspects de chacun d'eux et y ajoutant ses propres idées. C'est ainsi qu'il a commencé à diffuser ses réflexions dans une galerie couverte appartenant à la place du marché athénienne. Comme ces bâtiments étaient appelés Stoa, la philosophie qu'il a proclamée est devenue connue sous le nom de Stoïcisme.

L'approche pratique du stoïcisme a attiré des adeptes de tous horizons. En effet, plusieurs souverains ont trouvé ses idées utiles et en ont parlé en public, faisant ainsi du stoïcisme une philosophie populaire.

L'attrait de cette doctrine philosophique réside en partie dans son caractère pratique : elle tente de vous aider à faire face aux problèmes quotidiens, à la prise de décision, à la maladie, à la critique, à la tentation, à l'adversité ou à la colère. Elle ne s'attarde pas trop sur les débats intellectuels, mais se concentre sur les problèmes humains quotidiens.

Principes du stoïcisme

Les principales idées de la philosophie stoïcienne sont les suivantes :

  • Eudaimonia : le but ultime de la vie était d'atteindre l'eudaimonia, c'est-à-dire le bonheur. Cette traduction n'est pas une représentation fidèle du sens philosophique attribué par les stoïciens ; certains lui donnent un sens plus étroitement lié à l'épanouissement personnel ou à la réalisation de soi.
  • Vertu : c'est la préoccupation première des stoïciens. Pour eux, agir avec vertu était une condition préalable pour atteindre l'eudaimonia ou le bonheur.
  • Ataraxie : les stoïciens attachaient plus d'importance à la vertu qu'à la tranquillité, mais ils mettaient également l'accent sur le maintien de l'ataraxie ou de la sérénité mentale. Ils ont vu une relation claire entre les deux éléments.

D'autres principes importants du stoïcisme sont :

  • Attention ou prosoche.
  • Séparer la perception de la réalité.
  • Amor Fati, à savoir aimer le destin.
  • Dichotomie du contrôle : se concentrer uniquement sur ce qui dépend de soi.
  • Concentrez-vous sur ce qui est essentiel.
  • Contrôler ses impulsions (liberté stoïque).
Stoïcisme - Définition, principes et exemples - Principes du stoïcisme

Représentants du stoïcisme

Les figures les plus importantes du stoïcisme au cours de l'histoire, dont les idées ont survécu jusqu'à nos jours grâce aux références d'autres personnes et à de petits fragments de leurs pensées, sont les suivantes :

  • Zénon de Kition, le fondateur de la philosophie stoïcienne.
  • Cléanthe, un boxeur qui s'est lancé tardivement dans cette philosophie (à l'âge de 50 ans). Parce qu'il a montré tant de vertu, Zénon l'a nommé comme son successeur.
  • Chrysippe de Soles, coureur de fond et apprenti de Cléanthe. Il fut le troisième grand chef de file du stoïcisme.
  • Panétius de Rhodes, considéré comme l'un des principaux responsables de la diffusion du stoïcisme de la Grèce à Rome.
  • Posidonios, l'un des principaux polymathes de son temps et un disciple de Panétius. Il excellait dans une multitude de domaines, la philosophie étant l'un d'entre eux. Il a modifié certains des principes du stoïcisme plus classique.
  • Sénèque, probablement le plus célèbre des stoïciens et l'un des plus puissants et des plus riches.
  • Musonius Rufus, qui était l'un des stoïciens les plus respectés de l'époque. Il était considéré par certains stoïciens comme le Socrate romain.
  • Épictète, un esclave qui a étudié sous Musonius Rufus. Grâce à sa grande ténacité, il est devenu le leader de sa propre école philosophique.
  • Marc Aurèle, considéré par beaucoup comme le plus grand empereur de l'histoire.

Exemples de stoïcisme

Bien qu'il s'agisse d'une philosophie ayant des milliers d'années d'histoire, le stoïcisme est toujours présent aujourd'hui. Voici quelques exemples tirés de la vie quotidienne :

  • "Les temps étaient durs, mais la population a enduré stoïquement les difficultés". Dans ce cas, il est exprimé que face aux difficultés, les citoyens n'ont pas pleuré et ont continué avec force.
  • "Le prisonnier a enduré stoïquement la torture sans rien dire à ses camarades". Le prisonnier n'a exprimé aucun signe de douleur pendant qu'il était torturé.

Autres exemples contemporains de stoïcisme :

  • "Il n'a pratiquement pas réagi à la triste nouvelle, gardant toujours un visage stoïque".
  • "La pluie l'a surpris à mi-chemin, mais il a enduré l'averse stoïquement".
  • "Le stoïcisme avec lequel il a accepté la défaite est surprenant, il est digne d'admiration".

Si vous avez aimé connaître la signification du stoïcisme, sa définition, ses principes et exemples, entre autres détails, nous vous recommandons de lire nos autres articles sur L'origine de la philosophie : le passage du mythe au logos et Quelle est l'origine de la philosophie.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Stoïcisme - Définition, principes et exemples, nous vous recommandons de consulter la catégorie Études universitaires.

Écrire un commentaire

Qu'avez-vous pensé de notre article?
Stoïcisme - Définition, principes et exemples
1 sur 2
Stoïcisme - Définition, principes et exemples

Retour en haut