Partager

Pourquoi dit-on soutien-gorge

 
Par Céline Ona. Actualisé: 1 mai 2017
Pourquoi dit-on soutien-gorge

Vous savez sans aucun doute ce qu'est un soutien-gorge, cette pièce de lingerie qui vient comme son nom l'indique soutenir une partie de l'anatomie féminine. Si son nom indique bien qu'il soutient, en revanche, la gorge semble quelque peu incongrue. Vous n'auriez pas idée de vous mettre un soutien-gorge autour du cou en vous préparant le matin en guise d'écharpe ? Alors, pourquoi dit-on soutien-gorge et non pas soutien-seins ? Cet article de toutCOMMENT va tout vous expliquer sur cette originalité de la langue française.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Pourquoi dit-on un froid de canard
Étapes à suivre:
1

Dans un premier temps, faisons un petit point sur l’étymologie du mot gorge. Que désignait ce mot à l'origine ? Dans le dictionnaire latin-français de référence, Le Gaffiot, le mot "gurges" désigne à la fois : le tourbillon d'eau, la masse d'eau mais également le gouffre, l'abîme. Plus tard, il désignera également, chez Chateaubriand par exemple, le passage étroit entre deux montagnes, la vallée.

On peut donc tout à fait raisonnablement penser, que le mot gorge désignant la poitrine, les seins, désignerait en fait l'espace qu'il y a entre les seins.

Le mot soutien-gorge a été adopté par le langage à partir de l'année 1904. Auparavant on parlait de maintien-gorge ou de corselet-gorge suite à la révolution textile qu'a initiée Herminie Cadolle qui fut la première à séparer le haut du bas du corset pour libérer le corps des femmes.

Le terme brassière était également usité, il a d'ailleurs donné le mot "bra" en anglais qui signifie soutien-gorge.

2

Quel est le rôle du soutien-gorge ? Au cours de l'histoire, les femmes n'ont pas toujours porté de soutien-gorge en fonction des périodes et des cultures. Dès l'Antiquité, on peut constater des divergences de perceptions en ce qui concerne les seins des femmes.

On pourra noter qu'en Grèce hellénistique de -400 à -100 et dans l'Empire Romain, les femmes gommaient tous leurs attributs féminins à l'aide de bandelettes pour comprimer les seins et les hanches. Les corps androgynes étaient alors les canons de l'époque.

En revanche, dans l'Egypte ancienne, il semblerait que les femmes ne portent pas soutien-gorge de quelque sorte que ce soit.

Pourquoi dit-on soutien-gorge - Étape 2
3

Pendant le Moyen-Age, en tout cas jusqu'en 1370, les femmes portent des gourgandines. C'est une sorte de corset qui est lacé dans le dos et qui fait très fortement pigeonner les seins. Il est courant de voir la poitrine des femmes sortir de leur robe.

Après 1370, un édit est promulgué et les femmes n'ont plus le droit de porter ces gourgandines. Elles ne portent donc plus de sous-vêtement au niveau de la poitrine.

Pourquoi dit-on soutien-gorge - Étape 3
4

Durant la Renaissance et ce, durant près de 5 siècles, c'est le corset qui sera plébiscité pour obtenir une poitrine généreuse qui contraste avec une taille extrêmement fine. Ce corset va faire des ravages chez les femmes en compressant tellement les organes et les cages thoraciques que de nombreuses d'entre elles souffriront de scolioses, d'évanouissements fréquents, feront des fausses-couches, auront des escarres, etc. Bref, un vrai bonheur.

Pourquoi dit-on soutien-gorge - Étape 4
5

C'est à partir de 1904 que le soutien-gorge, plus ou moins tel qu'on le connait va faire son apparition. C'est une femme, Herminie Cadolle qui va penser à séparer le serre-taille et le soutien-gorge, qu'elle appelle maintien-gorge ou corselet-gorge.

Pourquoi dit-on soutien-gorge - Étape 5
6

Dans les années 20 à l'instar des grandes stars, c'est le look androgyne dit à la garçonne et de nouveau les petites poitrines et les hanches menues qui font fureur. Les soutiens-gorge compressant et réduisant le volume des poitrines ainsi que les gaines gommant les silhouettes trop voluptueuses seront un vrai succès commercial.

Pourquoi dit-on soutien-gorge - Étape 6
7

Dans les années 50, les femmes arborent fièrement des courbes généreuses et portent des soutiens-gorge de type cœur-croisé. Les poitrines pointues sont partout et il suffit de regarder les grands classiques du cinéma hollywoodien pour voir cette mode à son paroxysme, comme par exemple Gilda avec Rita Hayworth.

Pourquoi dit-on soutien-gorge - Étape 7
8

Dans les années 70, la révolution sexuelle et le combat féministe pour l'égalité homme-femme poussent les femmes à abandonner leur soutien-gorge. Ont dit d'ailleurs qu'elles les ont brûlés, il semblerait qu'elles les aient plutôt jetés.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Pourquoi dit-on soutien-gorge, nous vous recommandons de consulter la catégorie Culture et Société.

Écrire un commentaire sur Pourquoi dit-on soutien-gorge

Qu'avez-vous pensé de notre article?

Pourquoi dit-on soutien-gorge
1 sur 7
Pourquoi dit-on soutien-gorge

Retour en haut