Partager

Quelle est la morale de la fable La cour du lion - Jean de la Fontaine

 
Par Antoine Decrouy. Actualisé: 27 février 2018
Quelle est la morale de la fable La cour du lion - Jean de la Fontaine
Image: utpictura18.univ-montp3.fr

Nous ne nous arrêterons pas en si bon chemin et s'il faut se perdre nous nous en réjouirons, Jean de la Fontaine est une source d'articles intarissable et aujourd'hui nous nous intéresserons à la septième fable du livre VII que l'on trouve dans le deuxième recueil des fables de la Fontaine. La fable qui nous intéresse aujourd'hui s'est confrontée aux regards inquisiteurs des lecteurs pour la première fois en 1678, "La cour du lion" est inspirée des isopets de Marie de France du XII ème siècle qui elle-même avait trouvé son inspiration dans les vers du fabuliste latin, Phèdre. Si vous faites partie de ces petits curieux qui veulent toujours apprendre plus et que vous vous demandez quelle est la morale de la fable La cour du lion, nous vous pressons alors de dévorer le reste de nos lignes.

Ainsi nous vous invitons à continuer la lecture de notre article Quelle est la morale de la fable La cour du lion - Jean de la Fontaine afin de savoir quelle est la morale de cette fable un peu moins connue.

Qui est Jean de la Fontaine ?

Rappelons en quelques mots, si vous le permettez, qui était cet écrivain, nommé Jean de la Fontaine. Il est né à château-Thierry le 8 juillet 1621 et s'est évanoui le 13 avril 1695 dans cette belle ville qu'est Paris. C'est l'un des poètes français les plus réputés, principalement connu pour sa pléthore de fables mettant en scène des animaux. Il est très important de comprendre ce qu'est une fable avant de se lancer dans l'analyse de l'une d'elles, comme il est tout aussi essentiel que de savoir ce qu'est l'alphabet afin d'écrire sa plus belle poésie.

Qu'est ce qu'une fable ?

Une fable est une courte histoire teintée d'humour, le plus souvent écrite en vers. Elle a pour but de distraire le lecteur tout en l'instruisant : c'est pourquoi, elle se conclut sur une leçon que l'on appelle la morale.

Jean de la Fontaine vivait donc sous Louis XIV, à cette époque la liberté créatrice n'était pas sensiblement la même que celle d'aujourd'hui, si par ses écrits un artiste désirait émettre une critique, il valait mieux se montrer malin et la dissimuler. La malice se niche dans la dénonce déguisée, sous couvert de bons mots et de situations pittoresquement théâtrales, Jean de la Fontaine dénonce la société du roi Soleil. À cet exercice, Jean de la Fontaine se voit là érigé en maître car les héros de ces fables lui permettent de critiquer les acteurs principaux de la société dans laquelle il vit.

Dans le prochain paragraphe nous vous mettons une copie de la fable La cour du lion. Continuez votre lecture pour découvrir Quelle est la morale de la fable La cour du lion.

Texte de la fable La cour du lion

"Sa Majesté Lionne un jour voulut connaître

De quelles nations le Ciel l'avait fait maître.

Il manda donc par députés

Ses vassaux de toute nature,

Envoyant de tous les côtés

Une circulaire écriture,

Avec son sceau. L'écrit portait

Qu'un mois durant le Roi tiendrait

Cour plénière, dont l'ouverture

Devait être un fort grand festin,

Suivi des tours de Fagotin.

Par ce trait de magnificence

Le Prince à ses sujets étalait sa puissance.

En son Louvre il les invita.

Quel Louvre ! Un vrai charnier, dont l'odeur se porta

D'abord au nez des gens. L'Ours boucha sa narine :

Il se fût bien passé de faire cette mine,

Sa grimace déplut. Le Monarque irrité

L'envoya chez Pluton faire le dégoûté.

Le Singe approuva fort cette sévérité,

Et flatteur excessif il loua la colère

Et la griffe du Prince, et l'antre, et cette odeur :

Il n'était ambre, il n'était fleur,

Qui ne fût ail au prix. Sa sotte flatterie

Eut un mauvais succès, et fut encore punie.

Ce Monseigneur du Lion-là

Fut parent de Caligula.

Le Renard étant proche : Or çà, lui dit le Sire,

Que sens-tu ? Dis-le-moi : parle sans déguiser.

L'autre aussitôt de s'excuser,

Alléguant un grand rhume : il ne pouvait que dire

Sans odorat ; bref, il s'en tire.

Ceci vous sert d'enseignement :

Ne soyez à la cour, si vous voulez y plaire,

Ni fade adulateur, ni parleur trop sincère,

Et tâchez quelquefois de répondre en Normand."

Résumé et analyse de la fable La cour du Lion

Résumé de la fable La cour du Lion :

Cette courte histoire commence par l'envie d'un lion de connaître son royaume, ainsi il envoya ses vassaux distribuer une invitation à ses nombreux sujets. Il conviait ses sujets à une assemblée majestueuse qui débuterait par un immense banquet. Le lion voulait ainsi étaler sa puissance et invita ses convives à son Louvre. Une odeur désagréable émanait, en réaction, un ours se boucha le nez, geste qui ne passa pas inaperçu de sa Majesté qui le tua. Un singe approuva la réaction du lion et le flatta encore et encore, une nouvelle fois le lion mit à mort son sujet. Le lion s'adresse à un renard et lui demande s'il trouve que ça sent mauvais, malin comme un singe, le renard explique qu'il ne peut pas répondre car un rhume lui interdit d'humer. Sa privation sensorielle lui a permis de s'en sortir.

Analyse de la fable La cour du lion :

Réaliser une analyse de la fable la cour du lion est très intéressant. En effet, comme nous le disions plus haut, Jean de la Fontaine déguise sa critique et fait de la satyre sa contrebande. Comme dans toutes ses fables, les animaux sont anthropomorphisés et ont des comportements humains. Dans cette fable, l'écrivain a délibérément choisi de mettre en scène des animaux qui représentent des stéréotypes des comportements humains de son époque :

  • Le lion représente le roi Louis XIV, le monarque et quelque part le tout-puissant. Il convoque ses sujets pour une séance plénière afin d'étaler sa toute puissance, il les fait venir au Louvre (lieu emblématique de louis XIV) ; on saisit assez facilement le caractère irascible du monarque qui fera taire à jamais toutes les personnes qui ne lui plaisent pas. Jean de la Fontaine n'hésite pas à le comparer à Caligula (empereur romain sanguinaire), le lion est colérique et violent.
  • Pour sa part, l'ours qui se fait mettre à mort représente un courtisan maladroit qui a eu un geste que toutes les personnes présentes ont réprimé de force (se boucher le nez face à la puanteur du Louvre), il représente le courtisan maladroit et bête.
  • Le singe, quant à lui, est l'incarnation du flatteur excessif, il n'hésite pas à mentir au roi afin de s'attirer ses bonnes grâces. Cependant il va trop loin dans son mensonge flatteur et au final, le lion se rend compte que le singe est en train de lui mentir et n'hésite pas à abréger ses jours.
  • Le renard en faisant l'usage d'un habile mensonge qui l'épargne de répondre à la question directe du roi, survit. Comme à son habitude, le renard représente la ruse, il est le courtisan qui grâce à la ruse survit le Louvre.

Avec cette fable, Jean de la Fontaine nous livre une critique assez dure de la cour et de ses courtisans, un monde gouverné par un homme sévère qui vous tuera si vous ne lui dites pas ce qu'il veut entendre, un roi entouré par des personnes fausses.

Nous vous invitons à continuer la lecture de notre article Quelle est la morale de la fable La cour du lion - Jean de la Fontaine

Quelle est la morale de la fable La cour du lion ?

Dans cette fable La cour du Lion, on trouve la morale située à la fin de cette courte histoire :

"Ceci vous sert d'enseignement :

Ne soyez à la cour, si vous voulez y plaire,

Ni fade adulateur, ni parleur trop sincère,

Et tâchez quelquefois de répondre en Normand."

Avec cette morale, Jean de la Fontaine donne des conseils aux courtisans ainsi qu'aux lecteurs sur la manière d'être ami du roi, il ne faut ni dire ce que l'on pense vraiment, ni être flatteur et qu'il faut apprendre à ne pas répondre à certaines questions ("faire le normand" signifie : apprendre à ne dire ni oui ni non). C'est une leçon applicable à notre époque, on peut l'interpréter comme une leçon prônant la sagesse et la prudence, il faut comprendre la puissance de ses actes et de ses mots.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Quelle est la morale de la fable La cour du lion - Jean de la Fontaine, nous vous recommandons de consulter la catégorie Formation.

Écrire un commentaire sur Quelle est la morale de la fable La cour du lion - Jean de la Fontaine

Que vous a semblé cet article ?

Quelle est la morale de la fable La cour du lion - Jean de la Fontaine
Image: utpictura18.univ-montp3.fr
Quelle est la morale de la fable La cour du lion - Jean de la Fontaine

Retour en haut