menu
Partager

Quelle est la morale de la fable le rat des villes et le rat des champs - Jean de la Fontaine

Quelle est la morale de la fable le rat des villes et le rat des champs - Jean de la Fontaine
Image: evtod.com

Jean de la Fontaine n'est plus à présenter car les centaines de fables qu'il a écrit lui permettent de voguer sans inconvénient sur les flots du temps coulant. Grâce à ses 240 fables composées on s'aperçoit que chacune d'elle se comporte comme une sorte de marche sur l'escalier pour l'immortalité de son nom. Beaucoup de ces fables sont des réinterprétations de fable grecque auquelles il a ajouté sa petite touche de génie.

Dans ce nouvel article de toutCOMMENT Quelle est la morale de la fable le rat des villes et le rat des champs - Jean de la Fontaine nous avons eu envie de nous intéresser à une fable plutôt destinée aux plus petits mais qui résonne aussi dans le cœur des plus grands.

Aujourd'hui nous décortiquerons ensemble la fable le rat des villes et le rat des champs, nous l'analyserons pour ensuite nous demander quelle est la morale de la fable le rat des villes et le rat des champs.

Qui est Jean de la Fontaine ?

Rappelons en quelques mots, si vous le permettez, qui était cet écrivain, nommé Jean de la Fontaine. Il est né à château-Thierry le 8 juillet 1621 et s'est évanoui le 13 avril 1695 dans cette belle ville qui est Paris. C'est un des poètes français les plus réputés principalement connu pour sa pléthore de fable mettant en scène des animaux. Il est très important de comprendre ce qu'est une fable avant de se lancer dans l'analyse d'une, comme il est tout aussi essentiel que de savoir ce qu'est l'alphabet afin d'écrire sa plus belle poésie.

Qu'est ce qu'une fable ?

Une fable est une courte histoire teintée d'humour, le plus souvent écrite en vers. Elle a pour but de distraire le lecteur tout en l'instruisant : c'est pourquoi, elle se conclut sur une leçon que l'on appelle la morale.

Jean de la Fontaine vivait donc sous Louis XIV, à cette époque la liberté créatrice n'était pas sensiblement la même que celle d'aujourd'hui, si par ses écrits un artiste désirait émettre une critique, il valait mieux se montrer malin et la dissimuler. La malice se niche dans la dénonce déguisée, sous couvert de bon mots et de situation pittoresquement théâtrale Jean de la Fontaine dénonce la société du roi Soleil. À cet exercice, Jean de la Fontaine se voit là érigé en maître car les héros de ces fables lui permettent de critiquer les acteurs principaux de la société dans laquelle il vit.

Dans le prochain paragraphe nous vous mettons une copie de la fable le rat des villes et le rat des champs. Continuez votre lecture pour découvrir Quelle est la morale de la fable le rat des villes et le rat des champs.

Fable le rat des villes et le rat des champs

Autrefois le Rat de ville

Invita le Rat des champs,

D'une façon fort civile,

A des reliefs d'ortolans.

Sur un tapis de Turquie

Le couvert se trouva mis :

Je laisse à penser la vie

Que firent ces deux amis.

Le régal fut fort honnête,

Rien ne manquait au festin ;

Mais quelqu'un troubla la fête,

Pendant qu'ils étaient en train.

A la porte de la salle

Ils entendirent du bruit ;

Le Rat de ville détale,

Son camarade le suit.

Le bruit cesse, on se retire :

Rats en campagne aussitôt ;

Et le Citadin de dire :

Achevons tout notre rôt.

C'est assez, dit le Rustique ;

Demain vous viendrez chez moi.

Ce n'est pas que je me pique

De tous vos festins de roi ;

Mais rien ne vient m'interrompre ;

Je mange tout à loisir.

Adieu donc ; fi du plaisir

Que la crainte peut corrompre !

Résumé et analyse de la fable

Résumé de la fable le rat des villes et le rat des champs:

C'est l'histoire de deux rats qui sont amis, un est citadin et l'autre est un campagnard. Le citadin invite de manière très courtoise et civilisée son compère à manger chez lui. Il lui a préparé un véritable festin, les deux passent un très bon moment, la fête bat son pleins lorsqu'un bruit les interrompt... Le rat des villes effrayé file se cacher, il est suivi par le rat des champs bien plus stoïque à l'événement perturbateur. Après quelques instants, ils reviennent dans la salle à manger, le rat des villes n'est toujours pas rassuré et propose à son ami de finir son repas rapidement, le campagnard commence à être agacé, il ordonne à son ami de venir manger chez lui le lendemain car même si ce sera moins flamboyant, ils pourront terminer leur repas en toute tranquillité.

Analyse de la fable le rat des villes et le rat des champs:

Avec cette fable, nous avons affaire à un texte rapide et percutant, c'est une fable très dynamique car les actions s'enchaînent vraiment très bien. Comme dans toutes les autres fables, les animaux sont utilisés en tant qu'allégorie de certains comportements humains. C'est une fable plutôt rigolote, en effet, il n'est pas difficile d'imaginer le rat des villes invitant le rat des champs en réalisant beaucoup trop de courbettes alors que le rat des champs aurait très certainement accepté sans les manières. Les deux personnages sont aux antipodes, le rat des villes est très certainement un noble qui a choisi de vivre à la cour quant au rat des champs il est un noble qui a préféré rester vivre à la campagne. Le rat des villes est bien plus trouillard que le rat des chats car il "détale" quand le rat des champs "le suit". Cette fable peut donc être interprété comme une comparaison de la vie à la cour et la vie à la campagne.

Quelle est la morale de la fable Le rat des villes et le rat des champs

La morale de la fable "le rat des villes et le rat des champs" se trouve à la fin du texte:

"Mais rien ne vient m'interrompre ;

Je mange tout à loisir.

Adieu donc ; fi du plaisir

Que la crainte peut corrompre !"

C'est la rat des champs qui s'adresse d'une façon directe à son ami le rat des villes, il lui explique qu'à la campagne, il a la liberté de pouvoir manger sans dérangement, étant donné que c'est le rat des champs qui énonce la morale son personnage prend plus d'importance et se trouve en position de sagesse par rapport au rat des villes.

Comme nous l'avons dit précédemment cette fable est une comparaison entre le style de vie de la campagne et celui de la ville, à la vue de la morale, on comprend aisément de quel côté le cœur de la Fontaine balance. C'est une sorte d'apologue, c'est une histoire qui n'existe que pour illustrer une vérité générale. C'est une fable intemporelle car la fracture campagne et ville est toujours présente.

Nous espérons que cet article Quelle est la morale de la fable le rat des villes et le rat des champs - Jean de la Fontaine, n'hésitez pas à nous laisser en commentaire le titre d'une fable pour qu'on la traite dans nos prochains articles !

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Quelle est la morale de la fable le rat des villes et le rat des champs - Jean de la Fontaine, nous vous recommandons de consulter la catégorie Formation.

Écrire un commentaire

Qu'avez-vous pensé de notre article?
3 commentaires
Valorisation :
Philippe
Bonjour,
je reprends la dernière phrases..."fi du plaisir que la crainte peut corrompre"...pour moi la corruption de la crainte peut être remplacée par l'altération de la crainte. Ici, la Fontaine nous dis qu'il vaut mieux ne pas prendre du plaisir si une crainte vient l'altérer. Ceci me fait penser au concept de liberté chez les stoïciens qui arrivent à se détacher de tout ce qui ne dépend pas d'eux. Celui qui connait la peur ne peut pas être libre (je parle de liberté intérieure, émotionnelle). Nous sommes tous à la recherche de sérénité et nous préférons fuir tout ce qui peut nous faire peur.
Valorisation :
christine BOS
Je suis veuve et j'élève seule mon fis depuis 16 ans. Il a actuellement 17 ans et ce passionne pour la philosophie. Je souhaite le expliquer par cette notre différence qui est flagrante, lui étant vraiment le rat des villes. Qu'il comprenne mon tempérament et ma façon d'être et surtout pourquoi.
BAILLOT Patrick
J'ai apprécié de relire cette fable et vos commentaires sympathiques
Je vous propose juste 2 corrections, si la lecture est destinée aux enfants;

"Le citadin invite de manière très courtoise et civilisée son compère a mangé chez lui." (à manger chez lui)

"Le rat des villes effrayé file se cacher, il est suivi par le rat des chats bien plus stoïque..." Le rat des champs n'est sans doute pas peureux mais devrait se méfier d'être celui des chats ;-)
christine BOS
Vous avez raison, étant rat des champs, je suis certainement trop confiante donc moins protégée des prédateurs mais mon rat des villes peut être attirés par d'autres dangers circulant dans les villes.
Quelle est la morale de la fable le rat des villes et le rat des champs - Jean de la Fontaine
Image: evtod.com
Quelle est la morale de la fable le rat des villes et le rat des champs - Jean de la Fontaine

Retour en haut