Partager

Le mythe du Bon Sauvage : résumé & origine

 
Par Rafadam. Actualisé: 21 février 2017
Le mythe du Bon Sauvage : résumé & origine

Découvrez ici un résumé simple du mythe du Bon Sauvage, un mythe dont l'origine remonte aux Grandes découvertes de la Renaissance et le mythe de l'Eldorado. Le mythe s'est développé au cours du XVIIIe siècle, avec Rousseau, Diderot et Voltaire, les chefs de file de la Philosophie des Lumières. De nos jours, certaines tribus d'indiens sont encore à l'état de nature et bénéficient d'une protection contre l'ingérence des gouvernements occidentaux.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Le mythe de Prométhée résumé

Définition du mythe du Bon Sauvage

Le Bon Sauvage est un concept philosophique qui désigne les hommes qui vivent encore à l'état de nature, c'est-à-dire en contact direct avec la nature, avant l'émergence d'une société de droits. "Sauvage" signifie ici non-cultivé, hors de toute civilisation.

Le Bon Sauvage est libre de du péché originel (il ne connaît pas la pudeur, l'avarice, la jalousie, la propriété privée...). Il vit dans un paradis perdu qui pourvoit à tous ses besoins.

L'origine du mythe du Bon Sauvage

À la fin du XVe siècle, Christophe Colomb découvre accidentellement l'Amérique. Dès lors, les voyages vers le Nouveau Monde se multiplient et les explorateurs portugais, espagnols, italiens, français et anglais entrent en contact avec une "jeune hutimanité". Des textes relatent des hommes nus, pacifiques et innocents. Dans une lettre datée du 1er mai 1500, Pero Vaz de Caminha décrit les indiens d'Amérique du Sud découverts par son expédition. Le mythe du Bon Sauvage était né.

Les récits de voyage de Jacques Cartier ont aussi contribué au mythe. Il dit des autochtones qu'il rencontre au Canada qu'ils ont "l'âme aussi pure que des enfants". Leur nature et leur mode de vie les rendent inoffensifs et vulnérables. En parallèle du mythe du Bon Sauvage, se développe le mythe de l'Eldorado, un paradis perdu rempli d'or.

Le mythe du Bon Sauvage : résumé & origine - L'origine du mythe du Bon Sauvage

Le mythe du Bon Sauvage chez Montaigne

Dans Les Essais de Montaigne, on trouve un chapitre intitulé Les Cannibales. Le mythe prend alors un nouvel essor et l'auteur français prend parti pour les indigènes, dont l'âme n'est pas corrompue. Les Européens sont au contraire intéressés par les richesses et le pouvoir.

Le mythe du Bon Sauvage chez Rousseau

Rousseau est communément présenté comme le père du mythe du Bon Sauvage moderne bien qu'il n'ait pas utilisé l'expression. Dans Discours sur l'origine des inégalités parmi les hommes, il parle d'un état de nature, pur et innocent, qui fut la période la plus heureuse de l'humanité.

Le mythe du Bon Sauvage chez Diderot

Diderot qualifie le mythe du Bon Sauvage comme utopique. Il dresse dans Supplément au voyage de Bougainville (1772) un portrait plus réaliste du Bon Sauvage, qui n'est ni bon ni mauvais à l'état de nature. Il reconnaît que les Tahitiens ont un mode de vie heureux et libre, mais il n'en demeure pas moins que le Bon Sauvage vit dans une société, avec sa propre culture. Plutôt que de dresser un idéal, il préfère dénoncer les erreurs des civilisation colonbisatrices européennes.

Le mythe du Bon Sauvage : résumé & origine - Le mythe du Bon Sauvage chez Diderot
Image: tableau de Pau Gauguin

Le mythe du Bon Sauvage chez Voltaire

Voltaire est le chef de file des Lumières et l'inventeur du conte philosophique. Dans L'Ingénu (1767), il reprend le mythe du Bon Sauvage en faisant évoluer un indien dans la société française de son temps. Le Huron voit les abus de pouvoir politiques et religieux des Européens.

Le mythe du Bon Sauvage au XXe siècle

Le XXe siècle a été un siècle de guerres, de colonisation et de génocides, des horreurs commises au nom de la "civilisation". Le mythe du Bon Sauvage permet aux auteurs faire une satyre criante d'une société occidentale en perte de sens, injuste et cruelle, dont le progrès technique ne peut cacher la déchéance morale.

Aldous Huxley réinvestit le mythe du Bon Sauvage en 1931, avec Le Meilleur des mondes. Le titre est un clin d'oeil ironique au "meilleur des mondes possibles" de Leibniz, sévèrement critiqué déjà par Voltaire dans Candide (cf. le philosophe Pangloss).

Le Bon Sauvage existe-t-il ?

Les indiens d'Amérique, malgré les réserves qui ont été créées pour préserver leur espace et leur culture, ont souffert de la conquête du Far West : les indiens qui n'étaient pas massacrés succombaient aux maladies ou tombaient dans l’alcoolisme et la corruption des envahisseurs.

Mais il existe encore des tribus d'Amazonie, isolées et véritablement protégées de l'influence occidentale : Les Zo'é en sont un bon exemple. Ils vivent dans le nord du Brésil, dans l'État du Pará, dans une zone interdite d'accès. Quelques privilégiés ont pu les approcher. Pour découvrir ces hommes qui ne connaissent pas l'avarice et la jalousie, nous vous recommandons le documentaire de Nicolas Hulot : Les Derniers Hommes Libres

Nous recommandons aussi :

  • Le Livre de la Jungle de Kipling
  • Tristes Tropiques de Claude Levi-Strauss
  • L'Enfant Sauvage de Truffaut
  • Avatar de James Cameron.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Le mythe du Bon Sauvage : résumé & origine, nous vous recommandons de consulter la catégorie Culture et Société.

Écrire un commentaire sur Le mythe du Bon Sauvage : résumé & origine

Que vous a semblé cet article ?

Le mythe du Bon Sauvage : résumé & origine
Image: tableau de Pau Gauguin
1 sur 3
Le mythe du Bon Sauvage : résumé & origine

Retour en haut